Le site offre des conseils généraux et des informations de santé précises et vérifiées aux utilisateurs du monde entier pour freiner la propagation des rumeurs négatives. Photo: Basak Kabadayi / Shutterstock.com

 

 

New York - WhatsApp a annoncé aujourd’hui le lancement de deux initiatives à l’appui de la lutte mondiale contre la pandémie COVID-19 : un pôle d’information WhatsApp sur le coronavirus en partenariat avec le PNUD, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’UNICEF; et une donation d’1 million de dollars à l’International Fact-Checking Network (IFCN) du Poynter Institute.

Le pôle d’information WhatsApp sur le coronavirus dispense des conseils simples et concrets destinés aux professionnels de santé, aux éducateurs, aux responsables de collectivités, aux associations à but non lucratif, aux pouvoirs locaux et aux entreprises qui utilisent WhatsApp pour communiquer. L’application de messagerie propose également des conseils généraux et des ressources à ses utilisateurs dans le monde entier en vue d’enrayer la propagation de fausses rumeurs et permettre la communication d’informations sanitaires fiables.

Ces recommandations expliquent de manière succincte comment de petits groupes peuvent tirer le meilleur parti des fonctionnalités de WhatsApp. Elles seront diffusées par le PNUD auprès de ceux qui coordonnent les efforts déployés au niveau local. WhatsApp coopère également avec l’OMS et l’UNICEF pour mettre en place des centrales d’information par message, que pourront utiliser directement les citoyens à travers le monde. Ces systèmes centralisés, dont la liste sera dressée sur le site du pôle d’information WhatsApp sur le coronavirus, communiqueront des informations fiables.

« Fournir des informations actualisées sur la COVID-19 aux populations partout dans le monde constitue un élément essentiel des efforts déployés par la communauté internationale pour enrayer la propagation du virus », a déclaré l’Administrateur du PNUD Achim Steiner. « Les partenariats avec des entreprises du secteur privé telles que WhatsApp aideront l’OMS et les responsables sanitaires locaux à communiquer ces informations vitales en temps réel à des milliards d’utilisateurs à travers le monde. »

À ce jour, WhatsApp collabore avec une série de ministères nationaux de la santé et des ONG pour fournir des informations factuelles à ses utilisateurs par message dans des pays tels que Singapour, Israël, l’Afrique du Sud, le Brésil et l’Indonésie. À mesure que ces efforts continueront d’être déployés, le pôle sera mis à jour avec les ressources les plus récentes. 

WhatsApp fait aussi une donation d’1 million USD à l’International Fact-Checking Network (IFCN), afin de soutenir la #CoronaVirusFacts Alliance – qui rassemble plus de 100 organisations dans au moins 45 pays dans une opération de vérification des informations. Au cours de l’année écoulée, WhatsApp s’est employée à réunir plus d’une douzaine d’organisations actives dans la vérification d’informations directement sur WhatsApp, afin qu’elles puissent recenser de manière participative et signaler les rumeurs qui circulent par l’intermédiaire de différents services de messagerie, dont WhatsApp et les SMS. Cette subvention permettra de financer des formations sur l’utilisation des fonctionnalités avancées de WhatsApp Business, dont le WhatsApp Business API (Application Programming Interface). Renforcer la présence de ces organisations de vérification des informations certifiées par l’IFCN contribuera à s’assurer que les collectivités locales sont au courant de ces rumeurs potentiellement préjudiciables et qu’elles y répondent.

« Nous savons que nos utilisateurs communiquent plus que jamais sur WhatsApp en cette période de crise, que ce soit avec leurs amis et leurs proches, leur médecin ou leurs enseignants. Nous voulions proposer un outil simple pour aider les gens à se connecter », a expliqué Will Cathcart, le Directeur de WhatsApp. « Nous sommes par ailleurs heureux d’avoir noué un partenariat avec le Poynter Institute pour contribuer à accroître le nombre d’organisations actives dans la vérification des informations sur WhatsApp et soutenir leurs opérations salvatrices visant à réfuter les rumeurs. Nous continuerons en outre à coopérer étroitement avec les ministères de la santé à travers le monde, afin qu’ils puissent communiquer des informations actualisées directement depuis WhatsApp. »

« La donation de WhatsApp, qui tombe à point nommé, contribuera à diffuser les résultats des vérifications des faits publiés par la CoronaVirusFacts Alliance auprès d’un plus large public, ce qui permettra aux citoyens de mieux faire le tri entre les données factuelles et les fausses rumeurs dans cette avalanche d’informations que l’OMS qualifie d’"infodémie" », a déclaré Baybars Orsek, le Directeur de l’IFCN. « L’International Fact-Checking Network a par ailleurs hâte de disposer de nouveaux moyens pour mieux comprendre comment se répandent les fausses informations sanitaires sur WhatsApp dans différents formats et de pouvoir proposer des outils aux organisations de vérification des faits pour les aider à détecter et à discréditer les fausses rumeurs sur l’application de messagerie. »

 

 

Icon of SDG 03

PNUD Dans le monde