Page content

Pour une économie bleue mondiale

L'initiative Ocean Promise du PNUD

L'océan est source de toute vie sur Terre.

Pourtant, il connaît une crise multidimensionnelle provoquée par la surpêche, la pollution (en particulier les plastiques et les nutriments), la perte d'habitat, les espèces envahissantes et le changement climatique (acidification, réchauffement et désoxygénation de l'océan).

Quatre des 10 cibles de l'Objectif de développement durable 14, sur la vie aquatique, arrivait à échéance en 2020, à savoir gérer et protéger durablement les écosystèmes marins et côtiers (14.2), mettre fin à la surpêche et à la pêche illicite (14.4), préserver au moins 10 % des zones marines et côtières (14.5), et supprimer les subventions à la pêche néfastes (14.6) ; en 2025, la cible concernant la pollution marine (14.1) arrivera à échéance. Nous sommes en 2022, et aucune de ces cibles de l'ODD 14 n'a été atteinte, et les progrès ont été ralentis pour la plupart d'entre elles.

On estime que l'ODD 14 est celui qui bénéficie du plus faible niveau d'investissement parmi les 17 ODD. Les progrès de la mise en œuvre doivent s'accélérer considérablement, et la Conférence sur les océans de 2022 représente une étape critique et une opportunité pour réaliser cette accélération.

 

 

 

À propos de l'initiative Ocean Promise du PNUD

Notre vision est celle d'une économie bleue mondiale qui utilise durablement les ressources océaniques pour un développement économique autonome, la création d'emplois et de moyens de subsistance, la sécurité alimentaire, la réduction de la pauvreté, la prise en compte de la dimension de genre, ainsi que l'égalité.

Notre objectif est que, d'ici 2030, 100 pays côtiers (y compris tous les petits États insulaires en développement) réalisent le plein potentiel de leurs économies bleues grâce à une utilisation durable, à faible émission et résiliente au climat de l'océan qui fait croître les économies, qui crée des emplois et des moyens de subsistance, qui améliore la sécurité alimentaire et réduit la pauvreté et les inégalités, y compris de genre.

Le PNUD tiendra promesse par le biais de son programme dédié, qui comprend une série d'initiatives et de projets nouveau et en cours, destinés à lutter contre la crise océanique. Nous travaillons sur des questions et des échelles diverses, du local au mondial, en partenariat étroit avec les gouvernements, les communautés et le secteur privé.