La reprise économique des personnes déplacées sera essentielle pour l'avenir des Afghans

Posted 15 juin 2022
Afghanistan

L'Afghanistan est au bord de la pauvreté universelle et plus de la moitié de la population dépend de l’aide humanitaire devenue indispensable et même vitale.

Shutterstock

L'Afghanistan traverse une crise humanitaire sans précédent, caractérisée par un très grand risque d'effondrement systémique et de catastrophe humaine. Celle-ci menace les nombreux progrès réalisés en matière de développement au cours des 20 dernières années. Sur place, le PNUD collabore avec le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) pour que leur réponse produise davantage d'impact.

Le pays est au bord de la pauvreté universelle et plus de la moitié de la population dépend de l’aide humanitaire devenue indispensable et même vitale. Sans soutien, des dizaines de milliers d'enfants risquent de mourir de malnutrition, les services de santé de base s'étant effondrés.

« Parfois, nous mangeons des légumes, mais la plupart du temps, nous nous contentons de pain et de thé », a déclaré Sayed Mohammed*, qui est rentré dans son village avec sa femme et ses enfants après six ans de déplacement. « Tous les enfants ont faim ».

La sécheresse la plus grave depuis deux décennies menace neuf millions de personnes de famine. Fazl Mohammed* vient lui aussi de rentrer chez lui. « S'il n'y a pas d'eau, nous devrons aller en Iran ou au Pakistan », a-t-il dit. « Ou bien nous commencerons à creuser nos propres tombes ».

La violence, la peur et les pénuries continuent de pousser les gens à quitter leur foyer. 3,4 millions de personnes ont été déplacées en Afghanistan, soit un dixième de la population. Beaucoup d'entre elles vivent dans des campements de fortune, dans des conditions difficiles et sans accès à des services.

Au-delà des frontières du pays, les Afghans constituent l'une des plus grandes populations de réfugiés au monde. Environ trois quarts des réfugiés afghans sont installés en Iran et au Pakistan, avec plus de 2,2 millions d’individus enregistrés dans ces deux pays. Cette situation a mis à rude épreuve les capacités des communautés qui les accueillent.

Dans ce contexte, le peuple afghan trouve des moyens de rebondir. Le soutien des agences internationales et locales, ainsi que du secteur privé, contribue à créer les conditions d'un retour et d'une réinsertion durables des personnes déplacées dans tout le pays.

Une réponse coordonnée

L'action humanitaire immédiate est essentielle pour sauver des vies, de même que le maintien des économies locales est fondamental pour que les gens conservent leurs moyens de subsistance et envisagent un avenir au sein de leurs communautés.

Il est primordial que les agences humanitaires et de développement apportent une réponse coordonnée. Le PNUD et le HCR visent à répondre ensemble aux besoins humains fondamentaux, assurer les services de base et faire fonctionner l'économie en Afghanistan et dans les pays d’accueil des réfugiés.

Ensemble, nous nous efforçons de combler les lacunes en matière de protection, de prestation de services essentiels, de moyens de subsistance communautaires et d'activités économiques locales, de réponse aux catastrophes et de résilience climatique, de planification communautaire et de cohésion sociale.

Unissant les efforts au niveau local dans de multiples secteurs, nous travaillons à la réintégration des personnes déplacées dans les régions prioritaires de l’Afghanistan, avec et pour les communautés, et en partenariat avec la société civile, les leaders communautaires, les agences des Nations Unies et les autorités locales.

Dans la province de Herat, le PNUD et le HCR ont lancé un programme de réintégration des personnes déplacées, en améliorant l'accès aux services de base, en créant des opportunités d'emploi, en soutenant les petites entreprises, en aidant les micro-entreprises dirigées par des femmes et en réhabilitant les infrastructures communautaires.

Les habitants du village de Sayed Abad, à Herat, ont exprimé leur souhait de disposer d'un mur de protection pour éviter que les inondations annuelles n'endommagent davantage les propriétés et les terres agricoles. Le village accueille de nombreux rapatriés. Un projet de travail contre rémunération visant à construire un mur de 250 mètres de long dispose d’un double avantage en fournissant également des moyens de subsistance locaux.

Notre réponse coordonnée rassemble l'expertise des deux agences dans le domaine humanitaire et du développement, maximisant ainsi les résultats collectifs. Plus de 480 000 personnes ont bénéficié de la construction d'infrastructures telles que des écoles, des cliniques, des abris et des centres communautaires construits par le HCR. Le PNUD quant à lui fournira à certaines d'entre elles une énergie renouvelable.

En complément des interventions humanitaires, le PNUD soutient les communautés en accordant des subventions aux micro-entreprises, en proposant du travail rémunéré et en améliorant les infrastructures par le biais de son programme phare appelé « Abadei ».

Les femmes et les filles afghanes paient le prix fort. Une fois de plus, elles sont écartées des bureaux et des salles de classe. Toutes les deux heures en Afghanistan, une mère meurt en couches de complications évitables et on estime que la moitié des femmes afghanes ont subi des violences sexistes.

Le soutien ciblé aux petites entreprises informelles dirigées par des femmes est une priorité pour les deux agences, tout comme la création d'opportunités de marché et l'inclusion économique des femmes.

Promouvoir des solutions durables en Iran et au Pakistan

En orientant des investissements supplémentaires vers l'Iran et le Pakistan, le PNUD et le HCR soutiennent les politiques des gouvernements hôtes, ce qui profite à la fois aux communautés d'accueil et aux réfugiés jusqu’à leur retour en Afghanistan.

La « stratégie de recherche de solutions » pour les réfugiés afghans (SSAR), destinée à appuyer le rapatriement librement consenti, la réintégration et l’assistance aux pays d’accueil, est une plateforme fournissant un soutien coordonné, notamment pour les réfugiés, les rapatriés, les personnes déplacées à l'intérieur du pays et les communautés d'accueil.

En s'appuyant sur leur engagement à travers la plateforme de soutien de la stratégie SSAR, via son Groupe Central, le HCR et le PNUD développent des propositions qui répondent aux besoins immédiats et offrent des voies vers la stabilité, la résilience et le relèvement en Afghanistan et dans les pays voisins. 

Les programmes humanitaires et de développement destinés aux Afghans à l'intérieur et à l'extérieur du pays manquent cruellement de fonds. Il est urgent d'apporter un soutien qui réponde simultanément aux besoins des personnes déplacées, renforce la résilience des communautés d'accueil et soutienne le développement économique local.

Le PNUD et le HCR s'engagent à demeurer pour accomplir leur mission en Afghanistan et au-delà.

 

Pour plus d'information sur la plateforme de soutien SSAR, veillez consulter https://ssar-platform.org/