Éclairer l’Afrique Centrale, c’est possible

Un atelier sous-régional pour promouvoir des microcentrales hydroélectriques ainsi que l’accès à l’électricité aux populations rurales de l’Afrique Centrale

Posted 28 juin 2019

La micro-centrale de Masisi en RDC a été inaugurée en 2017 et dessert quelque 400 000 personnes. Photo: Aude Rossignol pour PNUD RDC


Kinshasa, République démocratique du Congo
– Huit pays de l’Afrique centrale - le Burundi, le Cameroun, le Congo-Brazzaville, le Congo-Kinshasa, la Guinée Equatoriale, la Centrafrique, le Sao-Tomé et Principe et le Rwanda - se réunissent du 02 au 05 juillet à Goma au Nord-Kivu pour promouvoir leurs projets de mini- et micro centrales hydroélectriques  sous le thème « éclairer l’Afrique Centrale, c’est possible”.

Ces 8 pays ont en commun un immense potentiel en source d’énergies renouvelables mais affichent tous un faible taux d’accès à l’électricité. Pour inverser cette tendance, ils s’engagent à mutualiser leurs expériences et efforts pour accélérer l’accès à l’électricité dans cette région et transformer ainsi la vie des communautés rurales.

Organisé par le PNUD en partenariat avec le Gouvernement congolais, cet atelier a pour objectif de mobiliser une assistance technique robuste pour accompagner les projets « énergie » portés par les différents pays en vue de permettre l’accès à l’électricité aux populations vivant dans les milieux ruraux et défavorisés.

De manière spécifique, l’atelier devrait permettre, d’une part, d’évaluer les progrès réalisés par les différents pays engagés dans les Mini et Micro Centrales Hydroélectriques (MCH) à ce jour et d’identifier les principaux écueils auxquels font face ces différents projets ; et d’autre part, de partager les expériences acquises ainsi que les meilleures pratiques développées afin de proposer un mécanisme d’appui efficace, mutualisant les différentes expériences ainsi que les ressources disponibles.

Une cinquantaine des participants sont attendus, pour la plupart des délégués des pays en charge de l’électrification rurale, des experts en énergie des bureaux de pays du PNUD, des conseillers techniques régionaux du PNUD, des opérateurs économiques et des délégués des communautés. Les échanges techniques seront ponctués par une visite de terrain pour apprécier la complexité des défis de la réalité des projets MCH, afin de donner plus d’impulsion à la réflexion et à l’élaboration des approches, voire des répliques, les mieux adaptées.

La journée du 5 juillet sera entièrement dédiée à la RDC qui aura l’honneur de présenter les grandes initiatives visant à apporter des solutions adaptées en vue de l’accès pour tous à l’électricité. L’objectif de cette journée sera de faire connaitre les avancées du pays, les opportunités d’investissement dans le secteur de l’énergie dans la région Est du pays et de mobiliser les partenariats techniques et financiers d’accompagnement.

En encourageant la participation des différents pays, diverses structures et d’investisseurs potentiels à cet évènement, le PNUD souhaite que cet atelier sous régional soit le tremplin de nouveaux investissements nationaux et étrangers dans la promotion des Mini et Micro centrales Hydroélectriques pouvant assurer l’accès à l’énergie pour tous et faciliter l’électrification de l’Afrique Centrale.

Pour plus d’information :
Idesbald Chinamula, Coordonnateur du Pilier Croissance Inclusive et Développement Durable/PNUD, +243 810550282, idesbald.chinamula@undp.org
Jules Kikanda, Coordonnateur du Projet Mini et Micro Centrales Hydroélectriques, +243 998874342 jules.kikanda@undp.org
Oana Mihai, Chef de Bureau de terrain PNUD-Nord Kivu (Goma), +243 822977741 ; oana.mihai@undp.org