Un soutien numérique vital pour les Ukrainiens en déplacement

Une application mobile destinée à aider les familles déplacées en Ukraine offre un soutien vital dans le chaos de la guerre.

Posted 24 mai 2022
A woman uses a mobile phone seated on the floor surrounded by personal belongings

Un système complet de services en ligne mis en place par le gouvernement avant la guerre offre aujourd'hui aux Ukrainiens un soutien essentiel en temps de crise.

Photo : PNUD Ukraine/Andrii Krepkykh

Comment s'inscrire pour bénéficier d'un soutien officiel et d'une aide humanitaire lorsque la guerre vous oblige à quitter votre foyer ? Lorsque vous avez fui avec le strict minimum, sans savoir où vous allez, ni combien de temps vous y resterez. Lorsque se rendre à un établissement public dans une ville où vous n’aviez auparavant jamais mis les pieds pour vous inscrire à cette aide est décourageant voire impossible ?

La guerre a provoqué le mouvement de population forcé le plus rapide depuis la Seconde Guerre mondiale. Près d'un tiers de la population ukrainienne, soit plus de 14 millions de personnes, ont fui leur domicile pour trouver un refuge à l'intérieur du pays ou à l'étranger. Sur ce total, plus de 6 millions d'Ukrainiens ont franchi les frontières et vivent en tant que réfugiés à l'étranger, et plus de 8 millions sont déplacés à l'intérieur du pays.

Marquons une pause pour réfléchir à ce que signifie cette expérience. Des millions de personnes – hommes et femmes, enfants, personnes âgées ou en situation de handicap – quittent l’endroit qu'ils considéraient comme leur foyer vers l'inconnu à travers le pays, à la recherche de sécurité pour leurs familles. Dans ces moments d'extrême détresse, il n'y a pas de temps pour la bureaucratie, pas d'énergie à dépenser vainement.

Heureusement, un système complet de services en ligne mis en place par le gouvernement avant que n’éclate la guerre offre aujourd'hui aux Ukrainiens un soutien vital en temps de crise. Le service, connu localement sous le nom de Diia (qui signifie « action » en anglais), est entièrement automatisé. La plateforme a été lancée en 2020 pour permettre aux citoyens ukrainiens d'utiliser des documents numériques dans leurs smartphones et d'accéder à plus de 80 services gouvernementaux. La conception de certaines de ces solutions numériques a été soutenue par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) avec le soutien financier de la Suède.

La plateforme Diia a également été développée pour permettre au gouvernement d'atteindre ses citoyens dans les zones les plus reculées du pays, ainsi que les personnes handicapées, contribuant ainsi à ce que personne ne soit laissé pour compte. Sans le savoir à l'époque, cet effort a également permis de créer un cadre numérique opérationnel qui s'est avéré utile pour suivre les Ukrainiens fuyant les zones touchées par la guerre et les aider à accéder aux services publics essentiels pendant leur déplacement.

Peu de temps après le début de la guerre, le gouvernement ukrainien, par l'intermédiaire du ministère de la Transformation numérique et du ministère de la Politique sociale, a utilisé cette même application pour atteindre les Ukrainiens qui avaient été déplacés de chez eux. Au cours des premières semaines de fonctionnement, près d'un demi-million de personnes se sont enregistrées comme déplacées à l'intérieur du pays et ont accédé aux services en ligne pour recevoir des transferts en espèces et d'autres formes d'assistance.

Cette solution numérique permet à la fois d'enregistrer et de suivre l'endroit où se situent les personnes et la situation dans laquelle elles se trouvent. Elle leur permet également de demander directement à l'État une aide mensuelle en espèces pour répondre aux besoins humanitaires de leur famille. Fournir un accès rapide et simplifié à de l’argent liquide, où que se trouvent les personnes déplacées à l’intérieur du pays et quel qu’en soit l’usage, est l'une des formes d'aide les plus importantes qui soient. Elle peut littéralement sauver des vies, alléger le fardeau du déplacement et certainement répondre aux besoins fondamentaux des familles pour maximiser leurs chances de vivre dans la dignité. Nous savons par expérience qu'en temps de guerre, de conflit et de crise, les gens doivent pouvoir fixer leurs propres priorités en fonction de la manière dont ils ont été affectés – certains peuvent avoir besoin d'acheter des produits alimentaires de base ou d'obtenir une aide financière pour trouver un endroit sûr où rester, tandis que d'autres peuvent avoir besoin d'argent pour acheter des cartes de téléphone portable afin de postuler à des emplois dans leurs communautés d'accueil. L'assistance en espèces aide les personnes à satisfaire leurs besoins essentiels et plus encore.

Close up of a mobile phone with the Diia app open

L'application Diia permet aux citoyens ukrainiens d'accéder à plus de 80 services gouvernementaux via leurs smartphones.

Photo : PNUD Ukraine/Andrii Krepkykh

Adapter le service Diia à la nouvelle réalité et aux besoins des personnes déplacées en pleine guerre a été un défi considérable, rendu possible par l'engagement de longue date du gouvernement ukrainien à numériser ses services publics. L'éventail des services électroniques disponibles a continué de s'élargir pendant la guerre. L'équipe du PNUD dans le pays s'est appuyée sur son investissement dans le développement pour travailler simultanément en tant que membre de la famille des Nations Unies, en aidant à répondre aux besoins humanitaires immédiats sur le terrain.

Prochaines étapes numériques

Le service numérique d'aide aux personnes déplacées illustre l'engagement du PNUD en Ukraine depuis des décennies, ses efforts généraux pour renforcer la capacité du gouvernement à fournir des services aux plus vulnérables, et à répondre efficacement à une crise en temps réel. Nous avons également soutenu le développement technique d'une nouvelle plateforme qui recueille les demandes des Ukrainiens et les met en relation avec les organisations capables de les aider. Deux mois après sa mise en ligne, plus de 200 000 personnes avaient visité le site et bénéficié de ses services. Parmi les autres projets déjà élaborés figure un nouveau système d'information permettant de recueillir des informations auprès des centres d'aide humanitaire dans tout le pays afin d'aider les autorités centrales et locales à distribuer l'aide, précisément là où elle se fait sentir et au moment opportun.

Atteindre tous les Ukrainiens est une priorité absolue pour le gouvernement ukrainien, qui continue de fonctionner à tous les niveaux. En plus de répondre aux besoins de ses citoyens, le gouvernement est la principale force motrice de la planification du redressement et du développement du pays, même en pleine guerre. Lors de récentes réunions entre les équipes du PNUD et la ministre de la Politique sociale, Maryna Lazebna, et la vice-ministre de la Transformation numérique, Valeria Ionan, nous avons discuté des besoins émergents et de la manière dont les services numériques pourraient être étendus encore davantage. Par exemple, outre le suivi et la prise en charge des personnes déplacées à l'intérieur du pays, le gouvernement étudie de toute urgence les moyens d'atteindre et de soutenir les personnes qui sont restées chez elles dans les zones touchées par la guerre et qui continuent leurs affaires. Cette initiative s'inscrit dans le cadre d'un vaste effort visant à servir au mieux les petites et moyennes entreprises et à maintenir l'économie en marche. En Ukraine, les PME constituaient une puissance sociale et économique dominante avant la guerre, fournissant des emplois à la grande majorité des salariés et représentant plus de la moitié de la production du pays (selon l'OCDE, elles représentaient près de 81 % de la main-d'œuvre et généraient 65 % des ventes totales en 2020).

Nous savons que les solutions numériques ont un rôle essentiel à jouer dans le développement. Dans le monde entier, le PNUD aide les gouvernements et les communautés à développer et à utiliser la technologie numérique pour créer un large éventail de solutions de développement indispensables. En l'espace d'un an seulement, le PNUD a aidé 82 pays à adopter plus de 580 solutions numériques en réponse à la pandémie de COVID-19. Nous mettrons à profit cette expérience collective pour favoriser la meilleure issue possible pour le peuple et le gouvernement ukrainiens. Mais d'abord, la paix doit régner pour que le pays entame un processus de redressement et de reconstruction à part entière.

La capacité du gouvernement à répondre aux besoins des Ukrainiens pendant la guerre nous rappelle brutalement que l'investissement dans le développement, la réforme et l'administration publique est un paramètre essentiel de la gouvernance de crise. En effet, c'est en disposant des systèmes en place, du savoir-faire technique au sein des services de l'État et de la capacité de s'adapter rapidement que nous pourrons garantir que les personnes reçoivent la bonne aide, au bon endroit et au bon moment.

Les millions de personnes qui se déplacent actuellement à l'intérieur et à l'extérieur de l'Ukraine et dans les zones de guerre du monde entier, pour qui l'inimaginable est devenu réalité, ne méritent rien de moins. Et l'expérience de Diia, en Ukraine, peut désormais être partagée avec le reste du monde afin d'en tirer des enseignements et de la reproduire.

« Le service numérique d'aide aux personnes déplacées illustre l'engagement du PNUD en Ukraine depuis des décennies, ses efforts généraux pour renforcer la capacité du gouvernement à fournir des services aux plus vulnérables ».