Préparer les jeunes dirigeants à atteindre les ODD

Posted 27 septembre 2021

En tant que consommateurs et futurs chefs d'entreprise, les 1,8 milliard de personnes aujourd'hui âgées de 15 à 29 ans dans le monde joueront un rôle essentiel dans la réalisation des ODD.

PNUD

Les objectifs de développement durable (ODD) sont notre feuille de route vers un avenir meilleur et plus durable. Mais la pandémie de COVID-19 a plus que doublé le déficit de financement pour les atteindre. Selon les dernières perspectives économiques de l'OCDE, il devrait passer de 2 500 milliards de dollars pour la période d’avant la COVID à 4 200 milliards de dollars.

Le rôle du secteur privé est de plus en plus important, car ce déficit pourrait être comblé en réorientant seulement 1,1 % du total des actifs financiers dans le monde, soit 379 000 milliards de dollars.

Il y a de bonnes nouvelles. Les investisseurs reconnaissent pleinement que le développement durable est essentiel, non seulement pour le bien-être des personnes et de la planète, mais aussi pour l'avenir de leurs entreprises. Les investisseurs, les entreprises et le secteur privé sont de plus en plus disposés à travailler avec les institutions internationales de développement, les gouvernements et la société civile pour aligner leurs investissements et leurs pratiques sur les ODD.

Des investisseurs ont consulté le PNUD sur la manière d'orienter leurs capitaux d'investissement. Voici les questions que l’on nous pose souvent : « Où les investissements ont-ils le plus d'impact et de rentabilité ? », « Comment hiérarchiser les différentes possibilités et effectuer un choix ? », « Comment maximiser la probabilité de générer un impact positif ? ».

Le secteur privé est en train de passer de l'approche du marché de niche définie comme « l'investissement à impact » à l'intégration du développement durable.

Chez SDG Impact, nous avons travaillé dur pour créer des normes mondiales de prise de décisions qui fournissent une orientation pratique aux entreprises, aux émetteurs d'obligations et aux investisseurs afin d’intégrer des considérations économiques, sociales et environnementales dans leurs décisions et leur gestion quotidiennes. Ces normes visent à transformer la façon dont nous faisons des affaires et investissons.

Mais est-ce suffisant ? Comment pouvons-nous accélérer le changement que nous souhaitons voir advenir et qui est nécessaire pour relever les défis sociaux et environnementaux de l'humanité ? Pendant un certain temps, nous avons laissé ces questions sans réponse et avons simplement essayé de faire mieux.

Puis un jour, nous avons eu un déclic. N’est-ce pas 1,8 milliard de personnes entre 15 et 29 ans dans ce monde que nous laissons-nous de côté, à un moment où nous devrions tous être unis à la tâche ?

SDG Impact collabore avec du personnel éducatif pour partager son travail et ses expériences et apprendre de la nouvelle génération de leaders.

PNUD Pakistan

Nous avons réalisé que nous cherchions une nouvelle façon de faire des affaires et d'investir sans tenir compte des écoles de commerce et du personnel éducatif, c’est-à-dire, celles et ceux qui enseignent et forment nos futurs PDG, directeurs financiers et, depuis plus récemment, directeurs du développement durable, mais aussi les propriétaires d'entreprises, investisseurs, gestionnaires, entrepreneurs et consommateurs. Ces personnes influentes se soucient non seulement de leur propre avenir, mais aussi de celui de leurs enfants. La nouvelle génération est en effet celle qui a le plus envie de changement pour les personnes et la planète.

Nous avons donc commencé à collaborer avec des programmes de maîtrise en administration des affaires (MBA) pour partager notre travail et notre expérience, et pour apprendre de la nouvelle génération de dirigeants.

Nous avons convié des partenaires académiques tels que le Dr Hubertus H. Theissen et Maximillian H. Theissen, tous deux chercheurs affiliés à la chaire d'entrepreneuriat familial et au groupe d'innovation de l’école de management WHU - Otto Beisheim, en Allemagne, et chercheurs invités à l’École européenne de management et de technologie (ESMT) de Berlin. Ils réunissent des « Jeunes leaders de la fortune » prêts à s'engager dans l'investissement à impact. Grâce à leur soutien et à leur réseau, nous avons pu assurer un atelier pilote avec des étudiants du MBA de Cambridge en juin 2021, dans le cadre duquel nous avons présenté le travail fait à SDG Impact, et invité les personnes engagées dans la finance durable. Nous avons répondu à de nombreuses questions, et les étudiants présents ont pu partagé leur enthousiasme à l'idée de travailler pour le développement durable.

Nous sommes heureux d'annoncer que nous avons été invités par le professeur Matthew Grimes de l'Université de Cambridge à dispenser une partie de son programme de cours de MBA à la Judge Business School en 2022 et au-delà. Notre contribution fera partie du cours intitulé « Business et société ». Nous y travaillons d'arrache-pied en étroite collaboration avec Hubert et Max Theissen, ainsi qu'avec Matthew Grimes. Notre objectif est de faire en sorte que les programmes de MBA – et d'autres – se concentrent moins sur la valeur pour les actionnaires que sur la valeur pour les parties intéressées. Nous voulons créer une nouvelle façon de considérer les entreprises et les investissements, qui intègre l'impact économique, environnemental et social dans la prise de décisions et la gestion. Nous sommes impatients de poursuivre ce nouveau pilier de notre travail et de collaborer avec d'autres programmes de MBA.

Créer un impact positif pour les personnes et la planète est à notre portée. Tout ce que nous devons faire, c'est changer nos mentalités. Les jeunes joueront un rôle de plus en plus important dans cette aventure. Nous sommes là pour les aider à réaliser le changement qu'ils méritent.