La Déclaration de Bujumbura, formulée avec et pour les jeunes, marque un tournant dans la poursuite de l'Agenda Jeunesse, Paix et Sécurité en Afrique

Posted 11 mai 2022

Photo: UNDP Africa.

Pauline Deneufbourg, Spécialiste Jeunesse, PNUD Afrique

Le 23 avril 2022, plus de 350 jeunes femmes et hommes de toutes les régions d'Afrique ont participé au dialogue continental sur la jeunesse, la paix et la sécurité. En sa qualité de président du Conseil de Paix et de Sécurité de l'Union Africaine en avril 2022, le Gouvernement du Burundi a accueilli le dialogue, à Bujumbura et en ligne, avec le soutien du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

Le dialogue visait à créer un espace, permettant aux 150 participant.e.s en ligne et aux 200 participant.e.s en présentiel, de se connecter, de partager leurs bonnes pratiques et leurs idées innovantes pour la mise en œuvre de l'agenda jeunesse, paix et sécurité, au Burundi et en Afrique.

L'initiative s'aligne avec le Cadre continental sur la jeunesse, la paix et la sécurité, et son plan de mise en œuvre décennal, adopté en juin 2020 par le Conseil de Paix et Sécurité de l'Union Africaine. Elle s’inscrit aussi en droite ligne avec les recommandations formulées dans le rapport du Secrétaire Général des Nations Unies sur l’agenda jeunes et paix et sécurité (Mars 2022), qui rappelle que ‘’les partenariats inclusifs avec les jeunes bâtisseurs et bâtisseuses de la paix sont essentiels pour la réalisation du programme relatif aux jeunes et à la paix et à la sécurité et doivent être une priorité pour tous les partenaires.’’

L'objectif principal du dialogue était de promouvoir le rôle crucial et la participation active des jeunes dans les processus de consolidation de la paix et dans la formulation de politiques et de plans d'action pour la paix et la sécurité aux niveaux national, régional et continental.

Le dialogue a été co-facilité par quatre jeunes ambassadeurs et ambassadrices de l'Union Africaine pour la paix et l'Envoyée de l'Union Africaine pour la jeunesse, qui ont voyagé à Bujumbura pour l’occasion, et ont apporté leurs contributions éclairées, tout au long du forum.

Lors des séances en groupes, les jeunes participants ont formulé des recommandations concrètes et pratiques et ont partagé des solutions innovantes, en réponse aux cinq piliers de l’agenda Jeunesse, paix et sécurité : participation, prévention, protection, partenariats, désengagement et réintégration.

Mme Diana Paul Chando, Jeune ambassadrice de l'Union Africaine pour la paix, représentant l’Afrique de l'Est, a encouragé les jeunes participants à être partie prenante des solutions et à participer de manière pro-active aux processus de prise de décision : ‘’C’est en chacun de vous que le changement doit s’opérer, relevez vous-mêmes le défi !’’

La Déclaration de Bujumbura sur la jeunesse, la paix et la sécurité en Afrique est un résultat clé du dialogue continental et inclut les recommandations émanant des discussions tenues.

La déclaration a été lue solennellement par M. Achaleke Christian Leke, Jeune ambassadeur de l'Union Africaine, représentant l'Afrique centrale, et a été adoptée par le Conseil de paix et de sécurité lors de la réunion tenue le lundi 25 avril, sous la présidence du Burundi, et en présence de Son Excellence Evariste Ndayishimiye, Président de la République du Burundi.

La déclaration souligne ‘’l'importance pour les jeunes d'avoir la possibilité d'apprendre plus de langues en vue d'ouvrir un espace plus large de communication et d'engagement» et encourage ‘’les jeunes à utiliser judicieusement les plateformes de médias sociaux, notamment pour la recherche d'opportunités, la promotion de la paix et la mobilisation de la participation des jeunes aux programmes nationaux''.

Durant la réunion du CPS, M. Parfait Onanga-Anyanga, Chef du Bureau des Nations Unies auprès de l'Union Africaine, et M. Xavier Crespin, Coordonnateur Résident des Nations Unies a.i. au Burundi, ont tous deux reconnu, dans leurs déclarations, la contribution positive du PNUD à l'avancement de l'agenda Jeunesse, Paix et Sécurité en Afrique.

Les activités au Burundi s’alignent avec la vision du PNUD en ce qui concerne l'autonomisation des jeunes et ses efforts pour co-créer avec les jeunes et ne laisser aucun jeune de côté. Le nouveau cadre régional du PNUD sur la gouvernance and la consolidation de la paix (Repenser la gouvernance et la consolidation de la paix en Afrique), réaffirme la nécessité d'investir dans la créativité, le potentiel et les talents des jeunes, pour obtenir des résultats durables en matière de paix et de développement en Afrique. En particulier, le PNUD promeut la participation active des jeunes aux processus de transition pacifique, aux efforts conjoints de stabilisation et à toutes les phases des processus électoraux.

A la suite de cette étape clé que constitue l'adoption de la Déclaration de Bujumbura, le PNUD continuera à soutenir les acteurs nationaux, les organisations de jeunesse et les jeunes artisans de paix, à travers le continent, dans l'élaboration de plans d'action nationaux et la promotion d'outils inclusifs permettant la participation des jeunes à tous les mécanismes de gouvernance et de consolidation de la paix, et à tous les niveaux.