Un garçon nage sous l'eau près d'une coquille de palourde géante au Récif de Beveridge, Niue. / Photo: PNUD

 

New York — COVID-19 et ses effets sans précédent sur le développement humain sont un signal d'alarme nous prévenant des conséquences que peut avoir pour les humains et notre bien-être la pression incessante que nous exerçons sur la nature et la planète.

La pandémie a également mis en lumière la façon dont nos sociétés interconnectées seront confrontées à des vulnérabilités omniprésentes tant que les menaces ne seront pas écartées dans tous les domaines. Et ces vulnérabilités approfondissent des fractures qui deviendront de plus en plus préoccupantes face au changement climatique et à la perte de biodiversité.

Le Rapport sur le développement humain 2020 se penchera sur ces questions et se concentrera sur la façon de raviver notre relation avec la nature et d’améliorer la vie des peuples aujourd’hui et dans le futur, en harmonie avec la planète.

« Cela n'a aucun sens de penser que les populations — et le développement — sont en quelque sorte séparés de la planète. Nous sommes ancrés dans la nature. Négliger cette réalité menace non seulement les générations futures de risques catastrophiques, mais détruit déjà la vie de nombreuses personnes aujourd'hui », a déclaré Pedro Conceição, Directeur du Bureau du Rapport sur le développement humain au PNUD.

Le changement climatique, la perte de biodiversité et le changement d’utilisation des terres coïncident avec un moment inédit de notre histoire de 200 000 ans et de celle des 4,6 milliards d'années de la Terre :  les humains en tant qu'espèce sont devenus une force géologique. Certains soutiennent que nous vivons dans une nouvelle époque géologique, l'Anthropocène. Ces impacts d'origine humaine mettent en péril notre avenir commun et sont déjà en train de restreindre les possibilités et de détruire les moyens de subsistance de nombreuses personnes, menaçant d'aggraver les inégalités existantes.

« Nous sommes mieux préparés que jamais à comprendre les risques et les menaces auxquels nous sommes confrontés, mais aussi à y faire face », affirme Pedro Conceição, directeur du Bureau du Rapport sur le développement humain au PNUD. « Il est nécessaire maintenant d’adopter des mesures déterminantes qui seront applicables si nous affrontons les défis sociaux, économiques et technologiques qui font obstacle à la « transformation de notre monde », comme le demande le Programme de développement durable à l'horizon 2030. »

Trop souvent, les rapports sur le développement mettent l'accent sur la nature ou sur les personnes. Cette dualité n’a plus cours en cette époque de l'Anthropocène. Les nouvelles connaissances qu’apportent a collaboration plus intense des sciences naturelles, sociales, et humaines peuvent éclairer le débat public et les prises de décisions. Le Rapport 2020 s'appuiera sur ces résultats, réunira les derniers savoirs sur les systèmes planétaires et l'analyse de notre monde inégal dans une optique de développement humain centrée sur les personnes qui examine en parallèle le destin des peuples et de la planète.

Les Objectifs de développement durable ont déjà tracé un avenir auquel le monde aspire.  Le rapport portera sur les étapes nécessaires pour arriver à ces objectifs et la manière de les suivre. Il examinera l’impact de la modification des normes et des valeurs sociales, étudiera le rôle de la science et de la technologie, réfléchira sur la plus grande utilisation de solutions basées sur la nature, et prendra en considération les changements des mesures d’incitations commerciales pour l'allocation du capital et des ressources.

De nouveaux indicateurs de mesure seront également présentés, qui serviront à la prise de décisions et offriront un aperçu de l'évolution des écosystèmes et de leur interaction avec les populations.

 

Icon of SDG 13

PNUD Dans le monde