--- Image caption ---

Toutes les formes de harcèlement sexuel, d’exploitation et d’atteintes sexuelles (EAS) sont totalement inacceptables. Ces comportements n’ont aucune place au sein du PNUD et ne représentent pas la vision de l’organisation. Tel est le sens de la tolérance zéro. Même un cas, n'importe où, est un cas de trop.

Il est de notre devoir collectif d'empêcher ce comportement odieux et de soutenir les personnes touchées. Nous dévons sévir de façon appropriée, efficace et prompte vis)à-vis des allégations de harcèlement sexuel et d’exploitation et dEAS.

L’Administrateur de PNUD a récemment établi un Groupe d’action sur le harcèlement sexuel sous la conduite du Bureau exécutif, dont la mission est de revoir nos politiques et nos procédures, afin d’assurer que les fonctionnaires et d’autres membres du personnel qui ont été victimes ou témoins de harcèlement sexuel, se sentent en sécurité et ont le pouvoir de s'exprimer.

Sur la base du travail du Groupe d’action sur le harcèlement sexuel, le PNUD renforce ses politiques en matière de harcèlement sur le lieu de travail, de harcèlement sexuel, de discrimination et d’abus d’autorité, ainsi que notre politique en matière de protection contre les représailles. Nous allons consacrer une attention accrue au problème du harcèlement sexuel et veiller à ce que notre approche soit la plus rigoureuse possible.

Nous avons entrepris de réexaminer nos procédures d’alerte, et étudions actuellement l’opportunité d’instituer un mécanisme de suivi distinct pour les cas de harcèlement sexuel, ainsi que des mécanismes devant renforcer nos capacités d’investigation. Ce travail devrait être achevé dans les prochaines semaines.

Cependant, notre effort ne saurait s’arrêter là. Bien qu’elles soient importantes pour l’établissement des règles de base, de bonnes politiques à elles seules ne suffiront pas pour opérer un changement de culture à travers le PNUD.

Nous n'ignorons pas que le nombre d’alertes est très inférieur au nombre de cas réels, et les raisons n’en sont pas inconnues : les victimes soit redoutent des représailles, soit pensent que rien ne sera fait en leur défense.

Le PNUD est décidé à transformer cette dynamique afin que tous les membres du personnel - dans chaque ville, chaque village ou chaque antenne - se sentent libres d’élever la voix et aient la certitude que toute allégation de harcèlement sexuel et d’EAS sera traitée équitablement et promptement.

La prévention se situe au cœur de nos efforts pour éradiquer le harcèlement sexuel et l’EAS, et la clé de la prévention se situe au niveau de l’éducation et de la prise de conscience.  Au cours des semaines et des mois à venir, plusieurs initiatives seront lancées pour amorcer ce changement, en particulier :

  • Une campagne très complète d’information à travers le PNUD pour sensibiliser le personnel à la révision des politiques et processus du PNUD dans ce domaine et pour rappeler à nos collaborateurs leurs responsabilités, y compris l’importance de suivre les cours de formation obligatoires concernant cet enjeu ;
  • Identifier des champions qui proviendront de tous les échelons de l’organisation, afin d’encourager le personnel à s’ouvrir au sujet de problèmes de harcèlement sexuel sur le lieu de travail et d’actes d’exploitation et d’atteintes sexuelles, et afin de trouver les moyens de créer un environnement plus sûr et ouvert.
  • Nous nous attacherons en particulier à informer nos chefs de service et superviseurs afin qu’ils reçoivent les orientations et le soutien dont ils auront besoin pour prévenir, repérer et affronter ces problèmes. C’est à eux qu’il appartient en premier lieu de créer un environnement sûr et harmonieux, libéré de toute partialité, discrimination et intimidation.
  • Les directeurs et chefs de bureau auront désormais à présenter un certificat annuel confirmant qu’ils se seront acquittés de leurs responsabilités au titre de la politique révisée en matière de harcèlement sur le lieu de travail, de harcèlement sexuel, de discrimination et d’abus d’autorité, et à mettre en place un Plan d’action pour la prévention du harcèlement sexuel et de l’EAS.

Le PNUD s'engage à fournir un environnement de travail harmonieux, basé sur le respect mutuel, la dignité et l’appui. Il s’agit d’une question passée sous silence depuis trop longtemps - nous  devons la confronter de face. 

PNUD Dans le monde