Électeurs porteurs de handicap lors des élections générales de la Sierra Leone en 2018, Freetown, 31 mars 2018. Photo: PNUDSierra Leone


« En tant que personne handicapée, je me sens heureux parce que je sais que les marches sont une barrière, surtout pour mes collègues qui utilisent des fauteuils roulants. […] J'exercerai mon vote parce que je veux contribuer au développement de ce pays et choisir la voie pacifique pour ce pays. L'exercice de mon vote me permet d'essayer d'avoir un dirigeant de mon choix, ce qui est très important pour moi »

A la veille des élections générales de Sierra Leone de 2018, Paul, électeur porteur de handicap, salue les réalisations du projet d’appui aux élections en Sierra Leone du PNUD. Le projet, financé par l’Union Européenne à hauteur de 3 millions d’euros ainsi que le Royaume-Uni, le Canada, et l’Irlande, a permis l’installation de 126 rampes et bancs dans les différents bureaux de vote du pays, facilitant ainsi l’accès des électeurs porteurs de handicap aux bureaux de vote. Ainsi, des milliers de personnes jusqu’ici marginalisées ont été en mesure de se déplacer jusqu’aux bureaux de vote même les plus difficiles d’accès pour y exercer leur droit de vote et participer à l’exercice démocratique de leur pays.

 

La Task Force conjointe sur l’assistance électorale

Assurer une plus grande participation citoyenne pour garantir des élections plus inclusives dans le monde, voilà une des aspirations du partenariat qui unit le PNUD et l’Union Européenne depuis 15 ans. Les deux institutions, ferventes défenseures de l’état de droit et de la bonne gouvernance, reconnaissent l’importance des processus démocratiques et de la mise en place d’institutions pérennes dans l’établissement de sociétés durables, justes, inclusives et pacifiques, telle que reflétée par l’ODD 16 de l’Agenda 2030.

C’est donc naturellement que la Commission Européenne et le PNUD se sont associés dans le domaine de l’assistance électorale. Les projets d’assistance électorale constituent d’ailleurs l’un des plus grands domaines de coopération entre la CE et le PNUD sur le terrain, avec presque 200 projets communs menés depuis 2003 et plus de 185 élections appuyées, y compris 20 dans des contextes post-conflits.

Le fruit de cet unique partenariat réside dans la mise en place d’une Task Force conjointe sur l’assistance électorale basée à Bruxelles et composée d’experts du PNUD et de l’Union Européenne. Gardienne de l’approche stratégique commune à l’UE et au PNUD, la Task Force conjointe a pour but de faciliter l’implémentation des projets conjoints pour assurer des résultats concrets en vue d’améliorer les processus électoraux dans le monde.

La JTF fournit un soutien technique aux bureaux pays du PNUD et aux délégations de l’UE via de nombreuses activités, comme la conduite de missions sur le terrain, la formulation, la mise en œuvre, le suivi et l'évaluation des projets, le développement de sites internet dédiés à la visibilité de ces projets/initiatives, etc. Aussi, l’Union Européenne et le PNUD, par le biais de la JTF, ont travaillé main dans la main pour développer une initiative de prévention des conflits électoraux s’appuyant sur des mécanismes de prévention et de réponse rapide de la violence électorale. Ces mécanismes sont actuellement en train d’être opérationnalisés au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, en Ethiopie, en Zambie et en République Centrafricaine.  

Cette année, l’UE et le PNUD ont intensifié leur collaboration dans le domaine des élections pour faire face aux défis croissants relatifs à l’état de droit et à la bonne gouvernance.  Depuis janvier, l’Union Européenne a contribué à hauteur de 33 millions d’euros aux projets communs d’assistance électorale en Zambie, Côte d’Ivoire, Bolivie, Burkina Faso et en République Centrafricaine.

Aussi, il faut souligner la volonté de l’UE et du PNUD d’élargir la vision de l’assistance électorale et de travailler avec différents acteurs et institutions au-delà du processus électoral afin d’assurer une démocratisation des institutions et des sociétés de manière pérenne, car l’organisations d’élections n’est pas le seul critère pour mesurer la vitalité de la démocratie d’un pays.

 

2020 : année électorale en Afrique francophone

2020 est une année chargée en élections, en particulier en Afrique de l’Ouest. La fin d’année sera en effet marquée par les élections générales au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, en République Centrafricaine. Les efforts du partenariat PNUD-UE porteront donc sur ces pays afin de faciliter la préparation et l’organisation d’élections transparentes, inclusives et pacifiques, le tout dans un contexte marqué par les mesures sanitaires liées au COVID-19.

Par exemple, en République Centrafricaine, le Projet d’Appui au Processus Electoral en République Centrafricaine (PAPEC) est actuellement en train d’appuyer l’Autorité Nationale des Elections (ANE) dans l’enregistrement des électeurs qui constitue une étape clé dans le processus électoral. En plus, le rôle specifique de la JTF dans l’appui aux prochaines élections en Afrique francophone se traduira en majorité par le développement d’un système d’alerte précoce et de réponse rapide visant à réduire le risque de violence électorale lors des prochains scrutins.  

Pour en savoir plus sur la JTF, visitez : https://www.ec-undp-electoralassistance.org/

Icon of SDG 10 Icon of SDG 11 Icon of SDG 16 Icon of SDG 17

PNUD Dans le monde