« Sop Sa Dieukeur » (en français, "Aimer Son Mari")

Un GIE de femmes au service du quotidien familial

Posted 26 mai 2022
Deux femmes de Sandiara présentent des fruits

Femmes du GIE Sopa sa dieukeur, Sandaira

PNUD Sénégal

Investir dans les femmes est l’un des moyens les plus efficaces d’accroître l’égalité, de promouvoir la croissance économique inclusive et durable. En effet, les femmes consacrent généralement, plus que les hommes, une grande part de leur revenu au bien-être de leurs familles et de leurs communautés. Le GIE Sop Sa Dieukeur de la commune de Sandiara l’illustre parfaitement. En effet, ce groupement de femmes s’active de façon collective dans la commercialisation de fruits de saison et de produit mis en place pour la création de revenus leur permettant de contribuer aux charges du ménages et à leur autonomisation.  Dans le cadre du Projet conjoint « Plateforme COVID 19[1] » et grâce à la subvention de 3.000 000F CFA, le GIE a pu consolider ce fonds pour un montant de 6. 000 000F CFA, soit le double du financement initial. Ainsi, il a pu diversifier son activité et enregistrer 14 nouvelles adhésions en six mois d’activités. Le GIE s’est ainsi autonomisé du point de vue source de financement et ne contracte plus de crédit au niveau des structures financières décentralisées. Actuellement, 14 autres femmes bénéficient également indirectement de cet appui puisque le GIE les aide à s’approvisionner et à rembourser le montant principal après déduction de leur bénéfice net. L’excédent de l’activité d’exploitation est enregistré sous forme de tontine (association villageoise d’épargne et de crédit (AVEC)).   

 

[1] Projet Plateforme COVID 19 pour l’appui au secteur productif des groupes vulnérables mis en œuvre par le SNU (PNUD lead, ONUFEMMES, ONUDI, FAO, UNCDF, UNFPA, UNV)