La Volontaire des Nations Unies Cynthia Wandabwa Wafula, technicienne de laboratoire, prépare des prélèvements à l'hôpital de niveau 4 Mama Lucy Kibaki, dans le comté de Nairobi, déc 2020. PNUD Kenya/Johnson Muchiri

 

La COVID-19 s'est révélée être un virus hautement contagieux. Pour de nombreux professionnels de santé et de terrain comme nos Volontaires des Nations Unies, éviter de contracter la COVID-19 dans l'exercice de ses fonctions est une préoccupation majeure. Cependant, cela n'a pas empêché des centaines de travailleurs de la santé de servir de façon désintéressée, en premières lignes de la pandémie, et de rendre généreusement service aux communautés touchées en cette période de grand besoin.

Après le début de la pandémie au Kenya, 50 Volontaires des Nations Unies experts en santé ont été déployés dans le cadre d'un programme conjoint des Nations Unies, là où la vague inattendue d'infections avait dépassé la capacité des services de santé, affectant ainsi les vies et les moyens de subsistance.

Le déploiement rapide de ces Volontaires des Nations Unies experts en santé dans les 14 régions les plus vulnérables du Kenya a été possible grâce à la flexibilité des gouvernements suédois, finlandais et italien, à travers le programme conjoint de décentralisation des Nations Unies, mis en œuvre par ONUFemmes et par le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF). La mobilisation des volontaires a permis de renforcer les systèmes de santé des régions et de garantir la continuité des activités et des services pour les communautés pauvres et marginalisées.

Mahatma Gandhi a dit un jour, « la meilleure façon de se retrouver est de se perdre au service des autres ». Cette citation illustre parfaitement ce que signifie d’être volontaire et explique le véritable esprit de volontariat. Les volontaires qui collaborent avec les gouvernements et diverses entités nous aident à bâtir de meilleures communautés. À l’heure où nous nous engageons à « reconstruire en mieux », c'est l'inspiration dont le monde a besoin.

La crise sanitaire ayant un impact négatif sur les systèmes de santé et l’accès à ses services, la pandémie a créé une occasion unique pour les citoyens volontaires de travailler aux côtés des gouvernements pour préserver la santé publique. Le virus a révélé les insuffisances de notre secteur de la santé à l'échelle mondiale, exerçant une pression énorme sur les ressources et les services gouvernementaux.

C'est pourquoi, avec le Conseil des gouverneurs du Kenya, le Forum des assemblées de comtés et d'autres partenaires, le système des Nations Unies au Kenya a donné la priorité à quatre domaines d'intervention critiques dans la réponse à la COVID-19 : la diffusion de messages visant à sensibiliser et à préparer les communautés de manière appropriée à la lutte contre la pandémie, le renforcement des systèmes de santé au niveau des comtés, la lutte contre les violences basées sur le genre et le renforcement des capacités des ressources humaines pour soutenir la réponse en première ligne.

Sur la base de notre expérience dans l’engagement des Volontaires des Nations Unies dans la réponse à la COVID-19 au Kenya, la collaboration entre les citoyens et les gouvernements est non seulement essentielle à un déploiement rapide pour faire face aux crises émergentes, mais aussi pour assurer le maintien de services publics essentiels.

La collaboration entre les gouvernements et les volontaires, ainsi que la participation des citoyens et des groupes communautaires, garantit une meilleure connaissance du contexte local et des interventions qui répondent aux besoins spécifiques. De plus, les relations créées par de tels engagements conduisent à une coopération à long terme renforcée entre le gouvernement et les citoyens et contribuent grandement à approfondir le contrat social et à fédérer les citoyens une fois la crise passée.

Depuis que nous avons déployé les 50 Volontaires des Nations Unies experts en santé au Kenya en milieu d'année dernière, nombre de nos partenaires ont souligné la contribution significative qu’ils ont apportée en matière de soins de santé et de lutte contre la pandémie. Travailleurs de la santé publique, techniciens de laboratoires, infirmières ou médecins cliniciens, ces volontaires professionnels de la santé offrent des services essentiels là où les besoins ont été les plus importants.

En reconnaissance de leurs efforts considérables et de leur altruisme, les Volontaires des Nations Unies ont reçu un prix en 2020 pour leur contribution cruciale à la réponse à la COVID-19 de la part du ministère du Travail et de la Protection sociale et de la Volunteer-Involving Organizations Society (société des organisations faisant appel à des volontaires).

Il est important de souligner que notre engagement avec le programme VNU ne consiste pas seulement à placer des volontaires dans différents programmes des Nations Unies. Leur engagement est plus systémique, et consiste à garantir que l'esprit du volontariat imprègne toutes les sphères de notre société. Il est inspirant de voir à quel point ces volontaires sont motivés et dévoués, à l’œuvre sur plusieurs projets et programmes de développement, y compris la réponse à la COVID-19. Ces héros s'adaptent fortement à notre contexte et demeurent un pilier essentiel de notre travail.

 

Icon of SDG 03 Icon of SDG 17

PNUD Dans le monde