Raw2Studio/Shutterstock.com


Au cours de la dernière décennie, le PNUD s’est distingué comme l’un des chefs de file mondiaux dans le domaine de la transparence de l’aide.

En tant que membre fondateur de l’Initiative internationale pour la transparence de l’aide (IITA), nous avons été au cœur du mouvement mondial en faveur de la transparence, œuvrant à rendre publiques et accessibles les informations sur les ressources relatives au développement et à l’aide humanitaire de tous nos partenaires de développement.

Le PNUD, coordinateur du Secrétariat de l’IITA depuis cinq ans, est fier d’avoir contribué aux progrès remarquables enregistrés par l’Initiative. Nous sommes ravis d’assister au lancement de l’édition spéciale dixième anniversaire du rapport annuel de l’IITA, laquelle met en avant l’incidence notable qu’a eue l’Initiative dans l’amélioration de la transparence et des données ouvertes depuis son lancement.

Plus de 950 gouvernements, institutions multilatérales et organisations de la société civile ont pris la décision de rendre publiques les informations relatives à leurs dépenses affectées à plus d’un million de projets humanitaires et de développement. Cette démarche permet de garantir que les informations sur les ressources de développement sont accessibles et, partant, peuvent être utilisées à des fins diverses, y compris en matière de coordination, de planification prospective et de plaidoyer.

Grâce à l’engagement de ses membres et de la communauté de l’IITA dans son ensemble, près de 152 milliards de dollars US de dépenses ont été publiés suivant la norme de l’IITA en 2018, soit 7 milliards de dollars US de plus qu’en 2017.

Par ailleurs, en s’assurant de respecter les normes les plus rigoureuses dans le cadre de sa contribution à l’IITA, l’UNDP a « joint le geste à la parole ». En 2018, nous avons publié des informations détaillées relatives à plus de 4 000 projets d’une valeur dépassant les 5,5 milliards de dollars US, les rendant disponibles sur notre portail de transparence, open.undp.org, ainsi que dans le registre de l’IITA.

Rendre nos comptes publics nous a permis de faire preuve d’une plus grande responsabilité vis-à-vis de nos donateurs et partenaires. Nous sommes fiers d’annoncer que nos efforts ont été reconnus dans le cadre de chacune des quatre évaluations indépendantes successives menées au titre de l’indice de la transparence de l’aide : nous comptons parmi les quatre organisations les plus transparentes.

Nous continuerons d’améliorer la qualité et le niveau de détail des données que nous publions. Nous poursuivrons également le développement du portail open.undp.org, en intégrant par exemple une imagerie satellite aux projets actifs et en publiant des données ventilées sur nos contributions en faveur des objectifs de développement durable et des activités humanitaires.

Les données de l’IITA permettent aux donateurs et aux organismes multilatéraux de mieux comprendre où les dépenses auront le plus d’impact. Les organisations de la société civile prestataires de services sont au fait des interventions en cours, savent où améliorer la coordination et comment éviter au mieux le dédoublement des efforts. Les citoyens et journalistes du monde entier peuvent également consulter les données de l’IITA pour demander des comptes à leur gouvernement en matière de dépenses et d’allocation des ressources.

La disponibilité et l’utilisation des données suivant la norme de l’IITA, deux aspects permettant le renforcement de l’efficacité de l’aide dans le cadre de la lutte contre la pauvreté et les crises, peuvent jouer un rôle catalyseur supplémentaire dans la réalisation du programme de développement durable à l’horizon 2030.

Soutenir les gouvernements partenaires dans leur utilisation généralisée des données de l’IITA représente pour le PNUD d’immenses possibilités. Quant aux gouvernements eux-mêmes, ils ont pu constater les avantages inespérés associés à la disponibilité desdites données. Par exemple, le gouvernement malgache a utilisé les données de l’IITA pour en apprendre davantage sur les 830 millions de dollars US dépensés en dix ans dans différents projets humanitaires et de développement menés dans le pays – des informations que les sources traditionnelles passaient sous silence par le passé. Grâce aux données prospectives de l’IITA, les gouvernements peuvent planifier et coordonner plus efficacement leurs activités.

Au cours de l’exercice de planification stratégique de l’IITA pour 2019-2022, le PNUD continuera de plaider en faveur d’une utilisation plus systématique des données de l’IITA par nos partenaires présents dans les pays d’intervention programmatique. Ces données constituent un outil essentiel à la planification et à la coordination des activités d’appui aux plans de développement nationaux.

 

PNUD Dans le monde