A group of young people hold up peace signs while posing for a photo.
Un programme de bourses financé par le PNUD permet aux jeunes d'approfondir leurs connaissances et leurs compétences en matière de bonne gouvernance et de développement durable. Photo: PNUD Mexique

 

Le Mexique a été le premier pays à mettre en œuvre une mesure multidimensionnelle et officielle de la pauvreté (2009), prenant en compte le bien-être économique ainsi que les droits sociaux des individus, considérés comme cruciaux pour éradiquer la pauvreté sous toutes ses formes d'ici 2030.

Ici, au PNUD Mexique, nous sommes convaincus que la promotion d'une société plus équitable et inclusive, où personne n'est laissé pour compte, commence au niveau local: c'est dans ce domaine que les autorités et les citoyens partagent un espace commun et des problèmes publics et c’est aussi là que les solutions les plus immédiates sont trouvées.

Adapter l’Agenda 2030 à des réalités locales spécifiques est un défi majeur. Au Mexique, cela s’est traduit par des opportunités de consultation et de participation afin de placer les citoyens au centre des politiques publiques, permettre leur participation au processus décisionnel gouvernemental, de s'approprier «l'espace civique» et de devenir des sujets actifs dans le processus de développement.

 

Jazmín Aquino a bénéficié de la bourse et est désormais une ambassadrice de la bonne gouvernance dans son état natal, l'Oaxaca. Photo: PNUD Mexique

 

Du développement durable à l’échelle locale

L'un de nos objectifs était de contribuer à la visibilité et au renforcement de la confiance entre les citoyens et le gouvernement, au niveau local, à travers la participation citoyenne orientée vers l'action, la transparence et la responsabilité, et la co-création. En conséquence, en collaboration avec l'Institut national de la transparence, l'accès à l'information et la protection des données personnelles (INAI) et trois organisations de la société civile, le PNUD Mexique a mis en œuvre le projet “Pratiques gouvernementales transparentes pour les Objectifs de Développement durable”, co-financé par l’Agence des États-Unis pour le développement international.

L'initiative vise deux objectifs spécifiques et étroitement liés. L'un d'entre eux consiste à renforcer les possibilités locales de dialogue et de co-création en matière de gouvernement ouvert, au sein des secrétariats techniques locaux (STL), dans 15 États du Mexique. L'autre est de renforcer les compétences et d'encourager les citoyens locaux - en particulier les jeunes femmes et les hommes - à devenir technophiles.

 

«Les outils que j'ai reçus me permettent de changer mon environnement et d'apporter une contribution» - Jesús Anwar Benitez Acosta, bénéficiaire du programme

 

Des agents locaux du changement

Bien que le projet ait été mis en œuvre depuis un peu plus d'un an, les résultats commencent à se voir. Jazmín Aquino, diplomée de cette bourse, a participé activement à des processus de transformation alignés sur le programme de développement mondial et sur l'agenda du gouvernement local dans son état natal: Oaxaca.

C'est ainsi qu’elle a participé à la promotion d’un engagement de la part du gouvernement afin que les ressources publiques puissent être utilisées pour cartographier les bonnes pratiques d'engagement citoyen ainsi que de transparence et de responsabilité au niveau communautaire. Toutes les informations recueillies seront publiées sur un site Web plus tard cette année.

L'initiative SLT offre une plate-forme pour apprendre, réfléchir, échanger des idées et des expériences, ainsi que pour réaliser des projets à court terme incluant un gouvernement ouvert et des perspectives de développement durable. Ceci, afin de transformer les conditions de la population dans leurs localités ou régions. De même, elle vise à renforcer les liens et l'autonomisation d'un réseau d'agents locaux du changement afin de promouvoir des actions locales pour encourager la transparence et l'engagement des citoyens au Mexique.

 

Denisse Herrera examines a document with another youth.
Denisse Herrera de l'état du Chihuahua a bénéficié du programme en 2017. Photo: PNUD Mexique

 

«Les outils que j'ai reçus me permettent de changer mon environnement et d'apporter une contribution», m'a dit Jesús Anwar Benitez Acosta, de Sonora. Une autre jeune stagiaire, Denisse Herrera, de Chihuahua a ajouté : «C'est un espace de construction entre individus qui ne se connaissent pas mais veulent faire un changement dans leurs états respectifs”.

Les diplômés s'intègrent déjà dans leurs communautés respectives et participent activement aux travaux menés dans le cadre des actions locales de gouvernement ouvert promues par l'INAI, comme l'ont fait Jésus et Denisse.

Les agents locaux du changement relient les plans d'action locaux à la vision globale de réalisation des ODD proposée dans l’Agenda 2030. Nombre d'entre eux conçoivent des projets qui appliquent les principes de gouvernement ouvert et des perspectives de développement durable pour transformer et relever les défis de développement dans leur localité ou région .

 

 

PNUD Dans le monde