Responsabilité publique et résilience communautaire

Contexte

Ce projet, financé par le gouvernement danois, entend soutenir la résilience au sein des communautés par une plus grande responsabilité et transparence du système de gouvernance afin d'améliorer le contrat social, ainsi que par un engagement communautaire accru entre les communautés ethniques.

A travers sa composante « transparence et engagement civique », le projet vise à soutenir les efforts de Djibouti pour promouvoir une gouvernance efficace et inclusive en renforçant les capacités institutionnelles afin d'assurer une gestion efficace, efficiente et transparente pour un développement inclusif et équitable et en favorisant un environnement propice où les gens s'engagent davantage avec les institutions publiques.

De plus, sa composante « Initiative de Résilience Communautaire » entend renforcer le tissu social entre les communautés et les institutions ainsi qu’entre les communautés elles-mêmes grâce à une transparence renforcée du système de gouvernance vis-à-vis des citoyens et un meilleur engagement communautaire entre les différentes communautés de Djibouti.

Le projet renforce les capacités des organismes publics et des principales parties prenantes, soutient l'engagement des citoyens, en particulier des femmes et des jeunes, afin qu'ils soient mieux informés et participent aux dialogues sur la bonne gouvernance. Il renforce également les plateformes médiatiques pour faciliter l'accès à l'information.

Activités principales

Transparence et engagement civique :

  • Améliorer le mécanisme de coordination pour une mise en œuvre efficace de la stratégie nationale de lutte contre la corruption, en mettant l'accent sur le renforcement des capacités de l'Inspection générale des finances (IGF) afin qu'elle remplisse à terme le rôle de coordination des institutions de lutte contre la corruption.
  • Soutenir la numérisation de l'économie djiboutienne pour une meilleure transparence.
  • Soutenir les organisations de la société civile centrées sur les femmes et les jeunes pour renforcer les capacités de gouvernance transparente et responsable
  • Soutenir le ministère délégué chargé de la décentralisation et les 5 conseils régionaux pour mettre en place des mécanismes de responsabilité et de participation avec les communautés pour les prochaines élections locales.
  • Améliorer l'accès à l'information sur la responsabilité et la transparence en renforçant les capacités des médias et en menant des campagnes de sensibilisation.

 

Initiative de résilience communautaire :

  • Renforcer les capacités techniques de l'Inspection Générale des Finances (IGF) afin d'améliorer la transparence, l'efficacité institutionnelle et de réduire les inégalités en tant que levier pour renforcer la cohésion sociale.
  • Améliorer les capacités numériques de l'Inspection générale des finances (IGF) afin d'accroître l'efficacité institutionnelle, de réduire les inégalités et de donner aux citoyens les mêmes moyens de contrôler la gestion des fonds publics.
  • Mise en œuvre d'une initiative communautaire pour la gestion du bétail et l'agriculture conjointe dans la zone stratégique de Bakere comme outil pilote de consolidation de la paix renforçant l'engagement des femmes, y compris les jeunes et les personnes âgées, comme promoteurs de la paix.

Résultat clés

En 2021, le PNUD Djibouti a travaillé avec différents partenaires de mise en œuvre pour renforcer les capacités nationales de programmation inclusive et factuelle de planification de la gouvernance et du développement et de la coordination de l'aide au développement durable. Les résultats obtenus avec les différents partenaires nationaux sont :

  • L'Inspection Générale des Finances (IGF), a finalisé son cadre juridique et stratégique 2021-2023 aligné sur le nouveau Plan National de Développement ; 8 guides de vérification grâce à un processus consultatif ont été amélioré et mis à jour. 22 agents formés à l'internationalisation intensifieront le taux de couverture des missions d'audit interne, d'investigation et d'évaluation à partir de début 2022.
  • Le Ministère de l’Economie Numérique et de l’Innovation a finalisé sa feuille de route de Transformation Numérique : « DJIBOUTI SMART NATION ».
  • 250 personnes dont des élus locaux, des jeunes et des femmes, et des services techniques déconcentrés des 5 conseils régionaux (Arta, Ali Sabieh, Dikhil, Tadjourah et Obock) ont bénéficié de formations sur la gestion participative et la planification régionale et locale qui leur ont permis de participer au processus d'élaboration des Plans de développement régionaux (PDR) 2021-2025.
  • A travers la redynamisation des Comités Régionaux de Coordination du Développement (CCDR) constitués des jeunes et les femmes, les conseils régionaux et les services techniques déconcentrés, les participants ont adopté un plan d'action élaborant le processus d'engagement participatif pour s'assurer que leurs voix sont intégrées de manière adéquate dans la définition des priorités locales et régionales dans les processus d'élaboration des PDR.
  • 5 Conseils régionaux ont élaboré leurs PDR en partenariat avec Expertise France et un engagement citoyen fort (incluant les femmes et les jeunes). Plus de 1 000 personnes, dont les membres du CCDR, ont entrepris des diagnostics des besoins locaux et ont veillé à ce que chaque région développe des besoins et des priorités pour les 5 prochaines années
  • 21 projets communautaires sur l'engagement citoyen conçus par des OSC ont été sélectionnés par voie de concours et sont en train d’être mis en œuvre par des OSC. Notez que 76 OSC dont 70 jeunes et 36 femmes leaders ont été formées sur le montage de projets communautaires et l’engagement civique dans 5 régions.
  • Pour la première fois à Djibouti, les conseils régionaux ont organisé des séances publiques de compte rendu de mandats. Plus de 1 250 participants présents ont pris connaissance des réalisations et des défis du dernier quinquennat.
  • Le ministère de la Communication Chargé des Postes et Télécommunications a bénéficié de la Création de 3 plateformes numériques des médias nationaux qui favorisent le partagent des connaissances pour les populations locales.
  • Un partenariat a été établi avec l’association Femmes TIC pour la formation de 120 jeunes filles en matière de ‘Civic Tech’ afin de renforcer leurs capacités à créer des outils numériques capables d’étendre l’engagement civique à Djibouti. 24 initiatives seront appuyées dans le cadre de la formation.
  • Un partenariat a été établi avec le Centre de Technologie et d’Innovation pour le Développement de Djibouti (CTID) afin de conduire des activités de sensibilisation et de dialogue entre les jeunes des différentes communautés et en formant 20 ambassadeurs de la cohésion sociale à Djibouti ville et dans la région de Dikhil. Ces activités déboucheront sur une caravane d’activités culturelles et sportives à travers la région de Dikhil.

Impact

START DATE

February 2021

END DATE

November 2022

STATUS

En cours

PROJECT OFFICE

Djibouti

IMPLEMENTING PARTNER

United Nations Development Programme

DONORS

UNDP Funding Windows

TOTAL CONTRIBUTIONS

$2,131,705

DELIVERY IN PREVIOUS YEARS

2021$466,674

2022$480,104

Full Project information