Gestion durable des ressources en eau, des parcours et des périmètres agropastoraux dans le bassin versant de Cheikhetti à Djibouti

Objectif

Le projet promouvra un modèle intégré pour la restauration des services écosystémiques agropastoraux dans le bassin versant de Cheikhetti afin de réduire la dégradation des terres, d'améliorer l'autosuffisance en matière de besoins vitaux de base des communautés rurales vulnérables et de créer les conditions permettant sa réplication avec une forte implication de la communauté.

Cela permettra de surmonter les principaux obstacles identifiés pour une gestion efficace du bassin versant.

- Cadre de gouvernance à plusieurs niveaux et renforcement des capacités pour la gestion intégrée des bassins versants et l'utilisation des terres. Au niveau du bassin versant, le projet établira un conseil multipartite et des comités pour l'eau et les pâturages. Il renforcera également les capacités et améliorera la collaboration multi-institutionnelle.

- Réhabilitation des terres et gestion de la reconstitution des aquifères dans le bassin versant de Chekhetti Wadi. Le projet concevra un plan de gestion intégrée du bassin versant de Cheikhetti, comprenant un système de surveillance de l'eau. Il réhabilitera les structures d'eau communautaires.

- Adoption d'un agropastoralisme résilient au climat et d'activités de subsistance réduisant la pression sur les ressources limitées en eau et en terre. Le projet mettra en place une plateforme de microfinance pour faciliter les investissements dans la restauration des terres, il soutiendra également la création de fermes agropastorales et restaurera au moins 650 ha de terres.

- L'intégration de la dimension de genre, le suivi et l'évaluation et la gestion des connaissances afin de développer la gestion durable des terres au niveau national. Le projet aura une forte composante de gestion des connaissances et de communication. Les enseignements tirés de la mise en œuvre du projet et une stratégie de réplication seront mis à disposition au niveau national et international.

Contexte

Le bassin versant de Cheikhetti, en République de Djibouti, est de plus en plus touché par la dégradation des sols et les sécheresses récurrentes. Un cercle vicieux de dégradation de l'environnement et de pauvreté existe, augmentant la pression sur les ressources et la dégradation des moyens de subsistance. Le bassin versant manque d'infrastructures et de services socio-économiques de base (eau, éducation, santé, gestion des déchets) ainsi que de moyens de subsistance, avec un accès très limité au marché pour les produits agropastoraux et artisanaux.

Il existe peu d'organisations sociales locales et les coopératives et associations existantes sont confrontées à un manque de capacités techniques et financières. Aux niveaux national et régional, l'absence d'une stratégie intégrée cohérente de GDT et le manque de coordination entraînent un manque de planification et de gestion intégrée des ressources, ce qui exacerbe les pressions environnementales.

Activités clés

 

  • Mise en place du plan intégré de gestion du bassin versant
  • Création de comité de gestion de l’eau et renforcement des capacités
  • Création d’activités génératrices de revenus et mise en place de jardin communautaires et pépinières
  • Appel à projet pour soutenir les populations vulnérables
  • Elaboration d’un plan de suivi et évaluation du projet
  • Mise en place d’un système de microfinance pour les agropasteurs de la région de Dikhil
  • Activités de replantation pour lutter contre la dégradation des terres
  • Mise en place des infrastructures en eau (Forage, puits, citernes enterrées, micro-barrage, seuils) pour sécuriser et améliorer la retenue et l’infiltration des eaux.

Impact

START DATE

January 2021

END DATE

September 2025

STATUS

En cours

PROJECT OFFICE

Djibouti

IMPLEMENTING PARTNER

Ministry of Environment

DONORS

Global Environment Fund Truste

TOTAL CONTRIBUTIONS

$783,280

DELIVERY IN PREVIOUS YEARS

2021$200,455

2022$337,697

Full Project information