L’énergie solaire, pour une meilleure électrification des zones rurales

26 mai 2021

                                               

Dans le cadre du projet ‘Promotion d’un meilleur accès aux services énergétiques modernes grâce aux mini-réseaux durables et aux technologies hybrides à Djibouti,  financé par le  Fonds pour l’environnement mondial (FEM-GEF) et mis en œuvre par le Ministère de l’Urbanisme , de l’Environnement et du Tourisme  et le ministère de l’Energie avec le support du PNUD, une cérémonie de  lancement  des travaux de  construction d’une centrale solaire a eu lieu le jeudi 6 mai,  à Moumina, village situé près du Lac Abbé, dans la région d’Arta.

Ce projet s’inscrit dans le cadre d’un meilleur accès aux services énergétiques modernes grâce aux mini-réseaux durables et aux technologies hybrides à Djibouti.

L’évènement a réuni le ministre de l’énergie  et des ressources naturelles M.Yonis Ali Guedi , le ministre de l’l’Urbanisme , de l’Environnement et du Tourisme M. Mohamed Abddoulkader  Moussa  la représentante résidente du PNUD à Djibouti Mme Fatima Elsheikh, le Président du Conseil Régional d’Arta M. Elmi Bouh, le préfet d’Arta M.Mohamed Cheiko ainsi que de nombreuses personnalités issues de cette région.

Depuis quelques années, la République de Djibouti mise sur les énergies renouvelables pour assurer dans l’avenir son indépendance énergétique. Les projets se multiplient dans ce sens. De l’éolienne au solaire en passant par la géothermie, Djibouti compte être le premier pays africain à utiliser une énergie 100%  verte.

Suite à la préparation de politiques et règlementations appropriées et de modèles innovants pour renforcer la participation du secteur privé, la première pierre du lancement des travaux de construction de la centrale solaire à Moumina, village situé  dans la région d’Arta.