Appui à la Décentralisation et au Développement Local

CONTEXTE

Après l’aboutissement du processus constitutionnel et la tenue des premières élections législatives et présidentielles en 2014, la Tunisie a entamé l’un des chantiers fondamentaux de sa transition démocratique : la décentralisation qui est consacrée dans le Chapitre 7 de la Constitution. L’adoption du Code des Collectivités Locales (CCL) et la tenue des élections municipales en 2018 contribuent à la concrétisation du Pouvoir Local. Ceci revêt un caractère crucial compte tenu des attentes de la population envers les Collectivités Locales élues. En étant proches des citoyen.ne.s, ces dernières sont en mesure d’améliorer leur regard envers la situation du pays.

OBJECTIFS

Contribuer au processus de décentralisation en Tunisie à travers la promotion de la gouvernance et du développement au niveau local comme moyen permettant d’améliorer les conditions de vie des citoyen.ne.s.

Objectif Spécifique 1 : appui au niveau national 

Soutenir le Gouvernement dans la définition et l’implémentation d’une approche nationale pour le processus de décentralisation conformément au Code des Collectivités Locales (CCL).A cet égard, le projet soutien le ministère de l’Intérieur et l’IPAPD à travers la mise à disposition d’expertises. Il offre également un appui pour mettre en place une plateforme sur la planification et le développement local en Tunisie. Pour finir, le projet soutient le renforcement institutionnel du CFAD et de la FNCT.

Objectif Spécifique 2 : appui au niveau territorial

Renforcer les capacités des conseils municipaux (12) et régionaux (3) cibles afin qu’ils puissent exercer leurs missions et attributions ainsi que promouvoir le développement durable au niveau local.Le projet renforce les capacités des autorités locales et régionales pour assurer la participation de la société civile, des citoyen.ne.s dans les processus de gouvernance et de développement local. Une attention particulière est accordée à l’inclusion des jeunes, Femmes et groupes vulnérables.

Un accompagnement logistique et technique est également fourni selon les besoins des conseils municipaux et régionaux. Le but étant de les rendre capable de jouer le rôle attribué par le Code des Collectivités Locales (CCL). Un soutien est apporté à la mise en œuvre des Plans de Développement Locaux (PDL) et à la mobilisation d’un support additionnel auprès d’autres partenaires de développement. Dans cet objectif, ADDL soutient techniquement et financièrement la mise en œuvre et le suivi de projets d’impact au sein de ses 12 communes partenaires.

 

RÉALISATIONS :

A un niveau national, le programme ADDL a participé à la lutte contre la COVID19-. A travers l’IPAPD, les municipalités du Gouvernorat de Médenine, Tataouine et Gabès ont été pourvues en équipements de protection et d’hygiène. Le projet a également soutenu le renforcement institutionnel de la FNCT en organisant une série de webinaires en collaboration avec le Conseil de l’Europe. Un projet d’appui à l’association a également été élaboré visant l’implémentation de l’« Académie de formation des élu.e.s ». Une coordination a été aussi initiée avec le CFAD pour mettre en œuvre des activités de formation à destination des communes. Pour finir, une enquête nationale a été lancée en collaboration avec le projet Tamkeen. Le but étant d’évaluer les connaissances et les attentes des jeunes à l’égard des institutions et de l’action publique, notamment sur le processus de décentralisation. A un niveau local, douze partenariats ont été établis avec des communes cibles.

Cela a permis d’identifier des projets prioritaires qui seront exécutés dans le cadre du projet. Cela inclut notamment la réhabilitation d’un port historique à Ben Guerdane et le réaménagement d’un jardin public à Gabès. Dix-huit fiches projets ont été élaborées au niveau des autres commues. Neuf Bureaux de Développement Local (BDL) ont été aussi créés afin d’offrir un espace aux personnes ressources chargées d’assister la municipalité dans la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation de ses projets liés à la promotion du développement local. Afin d’appuyer la formulation des plans locaux de renforcement de capacités, une analyse fonctionnelle, budgétaire et financière a été menée au sein de neuf municipalités.

Selon les besoins, le projet a accompagné techniquement et logistiquement les communes partenaires. Des formations thématiques ont été ainsi mises en œuvre, notamment sur la programmation budgétaire ou sur les bonnes pratiques et méthodes internationales en matière de management de projets et programmes de développement local. Pour finir, le projet a appuyé les communes pour communiquer efficacement sur la crise sanitaire. Des sessions de formation sur la COVID19- et sur la gestion des dépouilles des personnes décédées par la maladie ont également été organisées.Dans le cadre du projet « Inclusion des jeunes et des Femmes à Médenine dans des processus de gouvernance de développement local et régional », la coopération entre les différentes régions de la Méditerranée a été promue lors de missions d’échange entre la Tunisie, la Catalogne et l’Algérie.

Ces voyages ont contribué à la mise en place de deux Conseils consultatifs de jeunes au sein de la commune et du Gouvernorat de Médenine. Témoignant de l’implication des jeunes dans les affaires locales, cette expérience sera répliquée à Gabès et Tataouine dans le cadre d’une nouvelle intervention appelée « Jeunes en action, Chabeb yaf3al ». A travers l’appui de la Coopération des îles Baléares, un projet pilote intitulé « Moucharakatouna » est mis en œuvre au sein des municipalités El Hamma-Gabès, Tataouine Sud et Zarzis Nord. Le but étant d’engager les Femmes et les jeunes auprès des acteurs locaux afin de favoriser un développement local et des services publics de proximité à travers la création de conseils consultatifs de jeunes et de Femmes.

Afin de valoriser le patrimoine culturel et naturel des municipalités de Médenine, Tataouine et Beni khedache, un plan d’action de promotion du tourisme durable a été élaboré par des expert.e.s internationaux.ales. Un diagnostic pour le Développement Economique Local (DEL) a permis d’identifier le secteur patrimonial comme un moyen efficient de promotion du tourisme possédant la capacité de créer des opportunités de développement économique et d’emploi pour les jeunes. A cet effet, trois ksours seront restaurés en concertation avec l’INP dans les municipalités. ADDL s’engage à sensibiliser ses partenaires sur la question du genre à travers ses activités, notamment lors de formations thématiques.

A l’occasion de la campagne internationale des 16 jours d’activisme sur l’équité de genre, le projet a appuyé la réalisation d’un mural dénonçant les violences faites aux Femmes et dont figure les hashtags #EnaZeda et #HearMeToo. Le projet a aussi organisé un débat ouvert autour de la thématique du viol avec des jeunes de la région de Médenine.

Impact

A l’occasion de la campagne internationale des 16 jours d’activisme sur l’équité de genre, le projet a appuyé la réalisation d’un mural dénonçant les violences faites aux Femmes et dont figure les hashtags #EnaZeda et #HearMeToo. Le projet a aussi organisé un débat ouvert autour de la thématique du viol avec des jeunes de la région de Médenine.

Impact

START DATE

January 2019

END DATE

December 2022

STATUS

En cours

PROJECT OFFICE

Tunisia

IMPLEMENTING PARTNER

United Nations Development Programme

DONORS

AGENCIA CATALANA DE COOP AL DE

AGENCIA ESPANOLA DE COOPERACION INTERNACIONAL

GOVERNMENT OF NETHERLANDS

Govern de les illes Balears

TOTAL CONTRIBUTIONS

$3,934,911

DELIVERY IN PREVIOUS YEARS

2019$383,760

2020$449,723

2021$973,056

2022$517,720

Full Project information