Améliorer la santé maternelle

Où en sommes-nous?

La survie maternelle s’est améliorée de manière significative depuis l’adoption des OMD. 

En Asie du Sud, le taux de mortalité maternelle a diminué de 64 % entre 1990 et 2013, et on a observé une réduction de 49 % en Afrique subsaharienne. Malgré ces progrès, des centaines de femmes meurent tous les jours durant leur grossesse ou à la suite de complications liées à l’accouchement.

Bar Chart

Taux de mortalité maternelle, 1990 et 2013 (décès maternels pour 100 000 naissances vivantes, femmes 15-49 ans).
(Source : Rapport 2015 sur les Objectifs du Millénaire pour le développement)

 

En bref

  • Depuis 1990, le taux de mortalité maternelle a quasiment baisséde moitié; l’essentiel de cette
    réduction a eu lieu depuis 2000.
  • Au plan mondial, en 2014, plus de 71 % des naissances ont été assistées par un personnel
    soignant qualifié, contre 59 % en 1990.
  • Dans les régions en développement, seulement 56 % des naissances dans les zones rurales sont assistées par un personnel soignant qualifié, contre 87 % dans les zones urbaines.
  • La moitié seulement des femmes enceintes des régions en développement reçoit le minimum recommandé de quatre consultations prénatales.
  • Seulement 51 % des pays possèdent des données sur les causes de la mortalité maternelle.

Nos histoires

Le PNUD en Érythrée

Lire 

Médecin procédant à un test de dépistage du VIH pour une femme enceinte
Le PNUD au Soudan du Sud
Le Soudan du Sud lutte contre la stigmatisation au VIH

Enceinte et malade, Alice* s’est rendue à une consultation à l'hôpital où elle a appris, après examen, qu'elle avait le VIH et la tuberculose. Veuve depuis Lire 

PNUD Dans le monde