Réduire l'extrême pauvreté et la faim

Où en sommes-nous?

Le taux d’extrême pauvreté a baissé de manière significative dans la plupart des régions en développement

La cible des OMD visant à réduire de moitié la proportion de personnes vivant dans une extrême pauvreté a été atteinte il y a cinq ans, en avance sur l’échéance de 2015. Les dernières estimations montrent que la proportion de personnes vivant avec moins de 1,25 dollar par jour dans le monde est passée de 36 % en 1990 à 15 % en 2011. Les projections indiquent que, en 2015, le taux d’extrême pauvreté dans le monde est tombé encore plus bas à 12 %.

Bar Chart

        (Source : Rapport 2015 sur les Objectifs du Millénaire pour le développement )

 

En bref

  • Depuis 1990, plus d’un milliard de personnes ont échappé à l’extrême pauvreté.
  • En dépit des progrès, près de la moitié des personnes employées dans le monde travaille dans des conditions précaires.
  • La proportion de personnes sous-alimentées dans les régions en développement a baissé de près de moitié depuis 1990.
  • Dans le monde, 1 enfant sur 7 souffre d’insuffisance pondérale, contre 1 sur 4 en 1990.
  • Fin 2014, les conflits avaient forcé près de 60 millions de personnes à abandonner leur foyer. 
Nos histoires
  • De côte à côte : Dorine aide les communautés haïtiennes à s’adapter

    L’ouragan Matthew a montré une fois de plus combien nous sommes vulnérables — et comment une mauvaise planification peut aggraver la situation. Mon projet consiste à promouvoir de meilleures politiques de planification et d’investissement dans les zones côtières.

  • Le léopard des neiges : Un rugissement silencieux

    Le nombre des léopards des neiges diminue rapidement. Présents dans 12 pays, seulement environ 4 000 léopards des neiges vivent à l’état sauvage, ce qui confirme leur statut d’espèce menacée.

  • Kinshasa, ville d'artistes

    A Kinshasa, la capitale de la RD Congo, l'art est un atout stratégique pour construire une ville plus inclusive, créative et durable.

  • Pérou : Un espoir collectif pour les villes de demain

    D’ici 2030, on prévoit qu’au moins 60% de la population mondiale vivra dans les villes, et que 90% de l’urbanisation aura lieu dans les pays en développement. D’ici 2035, la majorité des pauvres du monde vivront dans les zones urbaines.

  • Finance inclusive en RD Congo

    Près de 55 % des congolais sont classés comme ‘financièrement exclus’. Pourtant, l’accès au micro- financement peut faire la différence pour stimuler l’emploi et l’économie, surtout dans les régions rurales.

PNUD Dans le monde