L'Union européenne confirme son engagement envers le Yémen

6 juil. 2017

Jeunes employés par le programme 'Argent contre travail' à Hodeidah, Yemen

L'Union européenne (UE) confirme son engagement envers le Yémen en octroyant 25 millions d'euros (près de 27 millions de dollars) au soutien des yéménites les plus touchés par le conflit en cours.

Le projet, mis en œuvre par le PNUD et les communautés locales, aidera les ménages en difficulté à se procurer des revenus pour acheter de la nourriture et autres produits de base; permettra de garder certains établissements de santé ouverts et fournira plus de soutien psycho-social aux personnes effectées.

Cet engagement devrait permettre :

  • de fournir à 42 000 personnes vulnérables, femmes, jeunes et déplacés internes, des revenus pour leur travail de reconstruction de 45 centres de santé. A terme, le programme Argent contre travail bénéficiera à 250 000 personnes;
  • d'investir dans l'énergie solaire pour environ 80 centres de santé impactés par les coupures d'électricité et le manque de fuel, et
  • de mobiliser les réseaux locaux, dont les professeurs, pour identifier les adultes et enfants nécessitant un soutien psycho-social et les aiguiller vers un traitement adéquat.  

L'UE et le PNUD travailleront ensemble dans 21 gouvernorats et une municipalité au Yémen, en réponse au dernier conflit en date.

Depuis plus de deux ans, le PNUD travaille avec les communautés touchées par la crise humanitaire, notamment par le biais de projets visant à accroître la production alimentaire; à soutenir les petites entreprises; à former les femmes en tant que travailleurs communautaires  et former le personnel des ONG locales à  travailler dans un contexte de conflit.

Selon le directeur du PNUD au Yémen, Auke Lootsma, le Yémen avait déjà un taux de pauvreté élevé avant le conflit, et la crise a considérablement aggravé la situation.

« Avec l'aide de l'UE, le PNUD appuye la réponse humanitaire en cours au Yémen en recrutant les familles les plus pauvres pour ses activités 'Argent contre travail'  afin qu'elles puissent acheter de la nourriture, de l'eau et des médicaments", a déclaré M. Lootsma.

« Le Yémen est l'une des plus grave crises négligées au monde, avec une famine imminente et une épidémie de choléra dévastatrice.

« Lorsque l'économie et les institutions de l'État s'effondrent, la population a besoin de tout le soutien qu'elle peut obtenir".

Antonia Calvo Puerta, ambassadeur de l'Union européenne pour le Yémen, a déclaré: « La nature prolongée de la crise et le fait qu'elle affecte gravement la majorité de la population appelle à une réponse adaptée de la part de la communauté internationale. "

« L'Union européenne s'est engagée à offrir secours à la population yéménite dans cette situation difficile, avec tous les instruments diplomatiques et financiers à sa disposition. "

 

Contacts :

PNUD

Bruxelles : Ludmila Tiganu, ludmila.tiganu@undp.org ou +32 2 213 82 96

New York : Ann-Marie Wilcock, ann-marie.wilcock@undp.org ou +1 917 583 7300

Union européenne

Elgars Ozolins, elgars.ozolins@ec.europa.eu

Richard Hands, richard.hands@ec.europa.eu

PNUD Dans le monde