Le PNUD et la Cousteau Society s’associent pour protéger les océans

15 juin 2017

M. Magdy Martínez-Solimán, sous-secrétaire général des Nations Unies chargé des politiques et de l’appui aux programmes du PNUD, et Mme Francine Cousteau, de la Cousteau Society, ont signé un mémorandum d’entente au siège du PNUD à New York. Photo : PNUD

New York — À la suite de la Conférence sur les océans, rencontre historique qui s’est tenue du 5 au 9 juin pour mobiliser des actions en faveur de la réalisation des cibles de l’Objectif de développement durable n° 14, relatif à la Vie aquatique, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et la Cousteau Society ont signé aujourd’hui un mémorandum d’entente en vue de la poursuite conjointe de différentes activités océanographiques coordonnées aux niveaux mondial, régional et national. Les programmes couramment menés par le PNUD et la Cousteau Society couvrent certaines zones géographiques communes telles que la mer Noire, la mer Rouge et les Comores.

En signant le mémorandum d’entente au nom du PNUD, M. Magdy Martínez-Solimán, sous-secrétaire général des Nations Unies chargé des politiques et de l’appui aux programmes du PNUD a déclaré : « Aucun nom n’est sans doute associé de plus près à la protection de l’océan que celui de Jacques Cousteau, dont l’œuvre impressionnante se poursuit aujourd’hui par le biais des travaux de la Cousteau Society. Le PNUD et la Cousteau Society reconnaissent tous deux que la bonne santé de l’océan est indispensable pour la réduction de la pauvreté et le développement durable. Le PNUD considère comme un honneur et un privilège la faculté de pouvoir s’associer à la Cousteau Society et travailler avec elle. »

Menant des missions semblables, le PNUD et la Cousteau Society ont compris que leur coopération est susceptible d’apporter des avantages considérables. Aux termes de ce mémorandum d’entente, les deux organisations collaboreront dans des actions de plaidoyer et de sensibilisation à l’océanographie, dans l’évaluation d’écosystèmes marins, et dans l’utilisation d’outils et de conseils sur la gestion des ressources marines.

Francine Cousteau, qui a signé le mémorandum d’entente pour la Cousteau Society, a déclaré : « Je remercie le PNUD ainsi que son équipe dédiée pour leur confiance à l’égard de notre capacité à faire cause commune pour continuer l’œuvre de Jacques Cousteau visant l’excellence en tout ce qui concerne la santé de nos océans et le bien-être des populations de notre planète marine. À la veille du vingtième anniversaire de la disparition du capitaine Cousteau, il s’agit du tribut le plus apte que nous puissions offrir en mémoire de son œuvre et pour les générations futures. J’en suis très enthousiaste et reconnaissante. »

Sa vie entière, Jacques Cousteau a été un leader du mouvement de conservation de l’environnement. Il a été officier de marine, explorateur, défenseur de l’environnement, cinéaste, innovateur, scientifique, photographe, auteur et chercheur.

PNUD Dans le monde