Développement humain : repenser le travail plutôt que l'emploi

03 févr. 2015

Marché au Libéria Vendeur de rue au Libéria. Photo: PNUD au Libéria

Dans une perspective de développement humain, l’emploi est un concept limité dans lequel une série de tâches ou activités sont effectuées dans un délai prédéterminé. L'emploi ne tient pas compte du travail créatif (par exemple, les activités d’un écrivain ou d’un peintre), qui va au-delà des tâches prédéfinies; il n’inclut pas le travail de soins non-payé; il ne comprend pas le bénévolat.

Le travail, par contre, peut libérer le potentiel humain, la créativité, l’innovation et l’imagination. Il permet aux gens de gagner leur vie, leur donne une raison de participer à la société, les sécurise et leur donne de la dignité. Le travail est donc un concept plus vaste, qui inclut ces dimensions critiques au développement humain.

Mais il n’y a pas de lien automatique entre travail et développement humain. Un travail d’exploitation, particulièrement l’exploitation des femmes et des enfants, prive les gens de leur dû, leurs droits et leur dignité. Dans le même ordre d’idées, le travail sans mesures de sécurité suffisantes et sans protection sociale n’est pas propice au développement humain.

D'autre part, ce que signifiait la notion de travail il y a trois décennies n’est plus valable aujourd’hui. Certains changements peuvent contribuer de façon positive au développement humain, d'autres non. Dans ce contexte, il est temps de revisiter le concept du travail à travers le prisme du développement humain. Ainsi, notre prochain Rapport sur le développement humain, à paraître en Novembre 2015, sera basé sur cinq piliers:

  • identifier la relation positive entre travail et développement humain

  • revoir les implications pour le développement humain des nouveaux modes de travail, p. ex. les TIC et téléphones mobiles, l’e-économie, etc., peuvent-ils être mis à profit pour promouvoir des opportunités équitables?

  • reconnaître la valeur du travail de soins, crucial pour la survie de ceux qui ne peuvent prendre soin d'eux-mêmes mais aussi pour le développement cognitif des enfants

  • se recentrer sur la notion de travail durable en incluant, entre autres, l’emploi ‘vert’ et à faible émissions de carbone

  • recommander des options politiques pour réorienter, réinventer et réorganiser le travail de façon à enrichir le développement humain

Les questions concernant l'emploi des jeunes - qui représentent 50 % de la population mondiale - , l’égalité des sexes, l'agriculture et le développement rural, le travail en situation de crise et d'après-crise, seront aussi considérées dans la perspective de l'agenda pour le développement post-2015.

PNUD Dans le monde