Photo: PNUD Kenya

New York, USA — Les technologies émergentes ont le potentiel d’accélérer le développement durable et de transformer la vie de millions de personnes pauvres et vulnérables. Cependant, les défis sont énormes lorsqu'il s'agit d'adopter des technologies numériques à grande échelle au profit de ces populations. C'est pourquoi le PNUD a lancé aujourd'hui un dialogue en ligne pour lancer une discussion globale sur les idées numériques innovantes qui pourraient contribuer à réaliser l'Agenda du développement durable à l'horizon 2030.

Aujourd’hui, de nombreux gouvernements considèrent les technologies numériques et les moyens de les déployer pour améliorer la vie des populations comme une priorité. Grâce à un dialogue interactif, le site offre aux donateurs du PNUD, aux partenaires de développement, aux chercheurs et à tous ceux intéressés par les technologies numériques, la possibilité de présenter des idées sur la manière dont ces avancées peuvent être appliquées aux défis de développement dans leur pays, ainsi que répliquées globalement.

« De nombreuses technologies sont déjà utilisées dans divers programmes et initiatives du PNUD sous une forme ou une autre. Le but de cette consultation est de rassembler davantage de voix pour relever certains des défis et des solutions du monde numérique et obtenir de meilleurs résultats dans les pays et les communautés où nous travaillons », explique Adriana Dinu, administratrice adjointe et directrice adjointe du Bureau de l'appui aux politiques et aux programmes du PNUD.

Les principales conclusions du dialogue en ligne seront présentées lors d'une réunion de haut niveau du PNUD en parallèle à la 74ème Assemblée générale des Nations Unies. Le PNUD a déjà lancé une stratégie numérique (en anglais) qui définit la vision de l’évolution de l’organisation au cours des trois prochaines années, en réponse à l’évolution du paysage numérique en matière de développement et aux besoins en constante évolution de ses partenaires.

Icon of SDG 09

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Eswatini Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye

M

Macédoine du Nord Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine République du Guyana Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe