En 2017, la Journée mondiale de l’aide humanitaire rend hommage à tous ceux qui ont péri au cours de leurs missions et à ceux qui continuent d’apporter leur assistance à des millions de personnes.
 

#PasUneCible

Des millions de civils, pris au piège dans des guerres dont ils ne sont pas responsables, doivent se cacher ou fuir pour sauver leur vie. Des enfants sont déscolarisés et des familles sont déracinées. Face à cela, les professionnels de santé et les travailleurs humanitaires risquent leur vie pour apporter une assistance aux personnes touchées par la violence, et sont de plus en plus ciblés par les attaques.

À l'occasion de la Journée mondiale 2017, les partenaires humanitaires s'unissent pour réaffirmer que les civils pris au piège des conflits ne sont #PasUneCible (#NotATarget) à travers une campagne digitale mondiale.

Cette campagne s'inscrit dans la lignée du rapport du Secrétaire général sur la protection des civils en période de conflit armé, publié en mai 2017. Le rapport présente des pistes visant à renforcer la protection des civils, dont les travailleurs médicaux et humanitaires, ainsi que les infrastructures civiles.

Signez la pétition sur worldhumanitarianday.org pour réaffirmer que les civils dans les conflits ne sont #PasUneCible

Crises en cours

  • Réponse à la crise du bassin du lac Tchad

    Depuis plus de 7 ans déjà, le conflit dans le bassin du lac Tchad met en évidence le résultat de nombreuses années de négligence et d'occasions manquées pour le développement.

  • Eviter la famine

    Le monde connaît aujourd’hui sa pire crise humanitaire depuis 1945 et la voit se déployer à travers l’Afrique. Plus de 20 millions de personnes risquent la famine dans les 4 pays les plus touchés : le Nigéria, la Somalie, le Soudan du Sud et le Yemen.

  • Stabiliser la situation en Irak

    Depuis le début du conflit, l'Irak fait face à des bouleversements à la fois politiques, économiques et sociaux qui ont déplacé 3,3 millions d'Irakiens.

  • Réponse au conflit en Syrie

    Depuis 2011, plus de 80% des syriens vivent dans la pauvreté et 6,3 millions de personnes sont déplacées à l'intérieur du pays. Près de 5 millions de personnes se sont réfugiées dans des pays voisins, où les communautés d'accueil payent un prix élevé et où les risques d'instabilité augmentent.

Plus →

PNUD Dans le monde