Priorités

Réponse aux crises

Crise au Yémen

Même avant que le conflit ne dégénère en mars 2015, les besoins humanitaires du Yémen étaient énormes, suite à des années de pauvreté, de sous-développement, de dégradation de l'environnement, de conflit intermittent et de faiblesse de l'Etat de droit.

À l'heure actuelle, environ 80% des Yéménites, soit 24 millions de personnes, ont besoin d'assistance et de secours. Deux tiers des 333 districts étendus sur les 2 000 kilomètres de côtes du pays sont dans une situation de pré-famine. Sur 20 millions de Yéménites qui manquent de nourriture, 9,6 millions sont au bord de la famine. 240 000 d'entre eux survivent à peine.

Réponse du PNUD

Le PNUD contribue à améliorer la vie de millions de personnes – dont des femmes, des jeunes et des personnes déplacées à l’intérieur du pays – par la fourniture de l’accès aux services essentiels, la remise en état des infrastructures et la mise en œuvre de programmes d’emploi d’urgence.

Le PNUD s’efforce de garantir un impact immédiat au niveau communautaire en aidant les personnes vulnérables à répondre à leurs besoins les plus urgents tout en renforçant leur résilience aux chocs futurs. En collaborant avec nos partenaires sur le terrain, nous améliorons la prestation de services et la gouvernance locale afin d'aider le Yémen à reconstruire ses activités de façon plus efficace qu'avant:

  • La formation professionnelle et les subventions destinées aux groupes vulnérables aident les Yéménites à améliorer leurs moyens de subsistance.
  • Les activités de travail contre rémunération procurent un revenu pour l’achat de produits de base et améliorent l’accès à des services essentiels comme la santé, l’éducation et l’eau.
  • Les solutions à base d'énergie solaire améliorent la prestation de services publics dans des secteurs prioritaires tels que la santé, l'éducation, l'agriculture, les marchés et l'emploi.
  • Le développement des infrastructures aide les Yéménites à accéder aux services essentiels et permet aux enfants d'aller à l'école.
  • Le déminage et le défrichage des terres agricoles favorisent la stabilité, la sécurité et la sûreté.

Résultats 2018

(au 31 décembre)

  • Plus de 7,1 millions jours de travail créés pour les personnes touchées par la crise;
  • Près de 290 000 personnes issues de foyers vulnérables employées dans des programmes de travail contre rémunération (plus de deux millions de personnes en ont indirectement bénéficié);
  • Près de 2500 salles de classe rénovées;
  • 370 kilomètres de routes améliorées;
  • Plus de 4 000 hectares de terres agricoles construites ou améliorées;
  • Plus de 220 000 personnes ont bénéficié de services de nutrition (près de 114 000 femmes et plus de 88 000 enfants);
  • Plus de 167 000 personnes ont maintenant accès à l'énergie solaire (dont 31 écoles et 55 établissements de santé);
  • 120 000 restes explosifs de guerre ont été retirés et 6,4 millions de mètres carrés de terres ont été nettoyés.

Explorez

Chargement en cours…
Chargement en cours…
Chargement en cours…
Chargement en cours…

PNUD Dans le monde