Priorités

Réponse aux crises

Réponse à la crise du bassin du lac Tchad

La crise qui sévit dans le bassin du lac Tchad est l’une des plus graves que le monde ait jamais connu. Elle touche plus de 10 millions de personnes qui ont un besoin urgent d’assistance et de protection, et met en évidence le résultat de nombreuses années de négligence et d'occasions manquées pour le développement.

Dans cette région du monde (nord-est du Nigeria, extrême-nord du Cameroun, Niger et Tchad), les communautés, et notamment les femmes, sont coutumiers des chocs et affrontent des situations de crise successives depuis des décennies. L’assistance humanitaire a été capitale pour aider la population à absorber l’impact de ces chocs. Sa pertinence ne se dément toujours pas, compte tenu de la gravité de la situation actuelle. Cependant, il est essentiel d’intensifier sans tarder les interventions en faveur du développement pour renforcer la résilience dans la région, et aider les personnes et les communautés touchées à se relever le plus rapidement possible et éviter ainsi toute nouvelle aggravation de la crise.

Ce que nous faisons

Le PNUD étend ses activités dans la région en mettant en place un programme régional visant à stabiliser les communautés touchées via la mise en œuvre simultanée d’interventions de relèvement rapide à court et à long terme. Cela garantit la sécurité des populations déplacées; l'accès aux services de base tels que l'éducation, les soins de santé et l'eau potable; des opportunités économiques immédiates et durables; et la relance des structures de gouvernance locales.

En 2018, le PNUD a organisé une visite conjointe avec OCHA dans la région avant la tenue d'une conférence de haut niveau à Berlin pour discuter de la nécessité de renforcer la résilience et d'intensifier la riposte au développement.

Avec le soutien de l'Union européenne, de l'USAID et des gouvernements de l'Allemagne, du Japon, de la Norvège et de la Suisse, le PNUD a obtenu des résultats prometteurs au nord-est du Nigéria :

  • Des subventions en espèces inconditionnelles ont été accordées à 82 000 personnes les plus touchées par les conflits
  • 11 écoles, cliniques et bâtiments gouvernementaux ont été reconstruits en fournissant de l'argent contre travail à 4 000 travailleurs communautaires
  • 3 466 agriculteurs (20% de femmes) soutenus avec des intrants et outils agricoles, et de l'argent comptant pour relancer leurs activités
  • 3 200 propriétaires de petites entreprises soutenus par des subventions, des équipements ou des formations pour leur permettre de se diversifer et acquerir de nouvelles compétences
  • 4,2 millions de personnes touchées par des annonces radio et des messages de prévention de la violence fondés sur le genre

Explorez

Chargement en cours…
Chargement en cours…
Chargement en cours…
Chargement en cours…

PNUD Dans le monde