Priorités

Réponse aux crises

Haïti : du relèvement au développement durable

Haïti est parmi les pays du monde les plus exposés aux catastrophes naturelles et sa vulnérabilité augmente avec le changement climatique, la dégradation de l'environnement et l'utilisation irrationnelle de l'espace, en particulier dans les villes.

De 1975 à 2012, les catastrophes liées au climat ont causé des dommages et pertes annuels équivalant à environ 2 % du produit intérieur brut, tandis que le séisme du 12 janvier 2010 a causé 220 000 décès, 1,5 million d'habitants déplacés et des destructions évaluées à 120 % du produit intérieur brut.

En octobre 2016, Haïti a été gravement touchée par l'ouragan Matthew, qui a tué des centaines de personnes sur son passage,  détruit les récoltes et des dizaines de milliers de foyers, et a conduit plus de 60 000 personnes à vivre dans des abris temporaires.

Tirant les leçons de 2010, la stratégie de relèvement apres Matthew été conçue et mise en œuvre en partenariat étroit avec les autorités locales et nationales.

Réponse du PNUD

En janvier 2017, le PNUD a  déployé des experts sur le terrain et a alloué 1 million de dollars de ses propres ressources pour lancer le processus, soutenu par de généreux donateurs (notamment le Japon, l’Ile Maurice, la Nouvelle-Zélande, la Suisse, FIDA et la BID) et le gouvernement haïtien. Le PNUD a également réussi a mobiliser plus de 2 millions de dollars US de la banque interaméricaine de développement (BID) pour étendre le programme d'emploi d'urgence à d'autres départements gravement touchés.

Depuis octobre 2016, nous sommes venus en aide à 19 municipalités en remplaçant les principales infrastructures endommagées et en appuyant leurs capacités opérationnelles d’intervention. Au niveau national, nous avons apporté une assistance technique au ministre de la Planification et de la coopération extérieure pour évaluer les besoins du pays au lendemain de la catastrophe, renforcé les capacités d’intervention et de communication de la Direction de la protection civile et appuyé le ministère de l’Environnement ainsi que le Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales.

Le PNUD a aussi créé près de 485.000 emplois d'urgence qui ont fourni un revenu immédiat. En injectant des liquidités dans l’économie locale, ces programmes de création d’emplois d’urgence (« Argent contre travail ») ont restauré les moyens de subsistance et entamé le processus de relance économique dans les zones touchées. Nous nous sommes attachés à sélectionner les personnes les plus vulnérables, notamment les femmes, pour participer à la reconstruction.

Après le passage de Matthew, nous avons soutenu les autorités locales pendant la planification de relèvement à l’aide de cartes multirisques élaborées dans le département de Grand'Anse, 6 Plans de Prévention de risques, 6 plans de relèvement rapides et la formation de plus de 150 brigadiers et d'ingénieurs de la Direction de la Protection Civile (DPC) et 380 maçons, ingénieurs et contremaîtres en techniques de construction durables qui aident aujourd'hui à réparer et à reconstruire les maisons.

Grâce à une contribution de l'Argentine à hauteur de 1.3 millions de dollars US, le PNUD a assuré la distribution de 25 tonnes de semences maréchères, de pois et de maïs à plus de 40.000 familles dans 6 départements les plus vulnérables, aidant les familles se trouvant en situation d'insécurité alimentaire.

Explorez

Chargement en cours…
Chargement en cours…
Chargement en cours…
Chargement en cours…

PNUD Dans le monde