Priorités

Réponse aux crises

Eviter la famine

Le monde connaît aujourd’hui sa pire crise humanitaire depuis 1945 et la voit se déployer à travers l’Afrique. Plus de 20 millions de personnes risquent la famine dans les 4 pays les plus touchés : le Nigéria, la Somalie, le Soudan du Sud et le Yemen.

La crise alimentaire actuelle est liée aux changements climatiques, mais aussi aux conflits persistants, et à l'exlusion sociale chronique qui laissent les gens sans emploi, sans argent et sans nourriture pour subvenir aux besoins de leurs familles.

Les Nations Unies dirigent les efforts des partenaires humanitaires, afin de développer et consolider la paix dans les quatre pays, fournissant une aide d'urgence et renforçant la résilience chez les personnes vulnérables à plus long terme.

Le PNUD, qui maintient depuis longtemps une présence solide dans les quatre pays touchés, s'est rapidement mobilisé pour aider au relèvement des communautés et des économies.

Nord-est du Nigéria

Dans le nord-est du Nigéria, 5,1 millions de personnes ont besoin en urgence d'une aide alimentaire et de moyens de subsistance. Avant la crise provoquée par Boko Haram, près de sept personnes sur dix vivaient déjà sous le seuil de pauvreté extrême.

Le PNUD aide à relancer les entreprises locales à travers l’allocation de petites subventions, des formations professionnelles et une assistance commerciale. Des infrastructures communautaires essentielles telles que les écoles, les services d'accès à l'eau et à l'assainissement, ou encore les bâtiments gouvernementaux sont réhabilités ou reconstruits, permettant dans le même temps la création d'emplois. La relance de l'agriculture n'est pas en reste, avec la distribution et fourniture de semences, d'outils, d'engrais et de bétail.

Somalie

En Somalie, près de 895 000 personnes ont été déplacées en raison de la sécheresse aggravée par les conflits armés depuis novembre 2016. Plus de 3 millions de personnes ont besoin d'une aide alimentaire d'urgence, dont 388 000 enfants souffrant de malnutrition aiguë. Le PNUD aide le gouvernement à coordonner la réponse et à s'attaquer aux causes profondes de la crise humanitaire, pour briser le « cercle vicieux » des catastrophes et des situations d'urgence.

Soudan du Sud

Au Soudan du Sud, on estime à 5 millions le nombre de personnes ayant besoin en urgence d’une aide alimentaire. Cette situation est due à l'impact du conflit sur la production agricole, sur les conditions de vie des populations rurales, et sur la situation économique. Les conflits ont obligé plus d'1/4 de la population à fuir et anéanti cultures et cheptel. La stabilisation du pays est indispensable pour empêcher la propagation de la famine à environ 1 million de personnes supplémentaires.

Le PNUD, l'UNICEF, le PAM et la FAO travaillent conjointement dans les zones les plus vulnérables. L’accent est mis sur les moyens de subsistance, la sécurité alimentaire, la revitalisation économique locale, les services de base, la paix et la réconciliation.

Yemen

Au Yemen, l'escalade des conflits armés depuis 2015 a considérablement aggravé la pauvreté et la fragilité chroniques du pays, créant une crise d'une ampleur sans précédent dans ce qui était déjà le pays le plus pauvre de la région arabe.
Dans un pays de 27 millions de personnes, des dizaines de milliers ont été tués ou blessés et 3 millions ont été forcés de fuir leurs maisons.

Le PNUD aide les personnes vulnérables à répondre à leurs besoins les plus urgents tout en renforçant leur résilience face aux chocs futurs. En travaillant avec des partenaires locaux, nous améliorons la prestation des services et la gouvernance locale pour aider le Yémen à se reconstruire en mieux.

Explorez

Chargement en cours…
Chargement en cours…
Chargement en cours…
Chargement en cours…

PNUD Dans le monde