Un kangourou fuit les flammes aux alentours du lac Conjola en Nouvelle-Galles du Sud, où les feux de brousse font rage. Photo: Matthew Abbott / Photos Panos

 

Nous autres Australiens aimons qualifier notre pays de « chanceux », mais ces dernières semaines, avec les incendies qui font rage, il n’en est rien.

Chaque jour, nous sommes témoins d’images terribles de familles déplacées et de maisons détruites ; de villes entières entassées sur des plages sous un ciel rouge sang ; de la bravoure des pompiers volontaires ; et de la détresse de koalas et kangourous cherchant désespérément de l'eau.

Les yeux du monde sont rivés sur nous alors que nous subissons en temps réel les effets foudroyants et catastrophiques de la crise climatique. Certains observateurs ont déclaré que l'Australie était en fait le « canari dans la mine de charbon » du réchauffement mondial.

Nous ne connaissons pas encore le coût total de cette catastrophe, mais les chiffres actuels sont déjà trop lourds à encaisser : 28 personnes au moins ont perdu la vie, dont trois pompiers, et la BBC rapporte que plus de 6,3 millions d'hectares de terres ont brûlé. C'est deux fois plus que les incendies en Californie et en Amazonie combinés.

 

Sur la voie de l’extinction

Les écologistes de l'Université de Sydney et du WWF Australie estiment que plus d'un milliard d'animaux ont été victime des feux, y compris de nombreuses espèces déjà en danger.

Les images aériennes sont presque tout aussi épouvantables, montrant un panache de fumée si grand qu'il atteint la Nouvelle-Zélande, à plus de 2 000 kilomètres de notre côte est.

Il est devenu aussi nocif de respirer l’air de nos deux plus grandes villes, Sydney et Melbourne, que de fumer des cigarettes.

Les feux de brousse à cette période de l’année sont choses communes et même essentielles au maintien de notre écosystème. Mais à une telle échelle… nous n'avions encore jamais vu cela.

L’ensemble de températures extrêmement élevées (nous avons eu notre journée la plus chaude jamais enregistrée à la mi-décembre) et d’un printemps très sec ont créé un enfer. Le service d'incendie rural de la Nouvelle-Galles du Sud a déclaré que les incendies sont si intenses qu'ils créent leurs propres systèmes météorologiques.

Le pire dans tout cela : la saison des incendies ne vient que de commencer.

Ce qui se passe en Australie en ce moment me choque profondément. Des incendies se sont déclarés près de l'endroit où vit ma famille, et le sentiment de désespoir et de chagrin que causent le fait de voir ma patrie partir en fumée m’accablent.

J'ai grandi en surfant sur la Gold Coast dans le Queensland où les plages sont parmi les plus belles au monde. La région abrite aussi la Grande Barrière de Corail, l'une des merveilles naturelles de notre Planète, qui souffre aussi dramatiquement des effets du réchauffement.

 

Une nature précieuse

Je n'ai jamais pris mon lieu de naissance pour acquis. J’ai conscience du fait que la nature est précieuse et c’est l’une des raisons pour lesquelles j’ai décidé de devenir défenseur des océans pour le Programme des Nations Unies pour le développement. La nature australienne en particulier est inestimable tant nos écosystèmes ne ressemblent à aucun autre endroit sur Terre.

Ce qui est frustrant, c'est que nous savons ce que nous devons faire pour lutter contre le changement climatique : sur ce sujet-là la science est claire. Comme l’a indiqué le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat, nous devons nous assurer que l'augmentation de la température mondiale ne dépasse pas les 1,5 degré Celsius. Nous devons réduire les émissions mondiales de carbones de 45% d'ici 2030, et nous avons peu de temps pour prendre les décisions nécessaires pour en arriver là. Le défi est de taille, mais il n'est pas insurmontable.

Les incendies donnent à l'Australie l'occasion de prendre la tête de l'action climatique dans le monde. Les nations doivent se serrer les coudes en réalignant leurs priorités sur notre patrimoine commun. Notre maison est en feu et c’est en Australie que l'alerte sonne, clairement.

Chacun d’entre nous se doit d’intensifier ses efforts et faire ce qui est en son pouvoir pour contrer les effets catastrophiques de la crise climatique. C’est notre avenir même qui est en jeu.

 

Icon of SDG 13 Icon of SDG 15

PNUD Dans le monde