--- Image caption ---

Si la finalisation des agendas de développement mondiaux est une chose, leur mise en œuvre en est une autre. Nous devons faire évoluer la façon dont nous vivons, travaillons, consommons, produisons notre énergie, voyageons ou encore plannifions nos villes pour réaliser le Programme de développement durable à l'horizon 2030. C'est le plus important à ce jour impliquant les femmes dans les prises de décision au niveau national et dans l'économie mondiale.

Les gouvernements locaux sont essentiels pour faire de l'Agenda 2030 une réalité pour les communautés, les ménages et les individus, en particulier pour les plus fragiles d’entre nous. Les communautés locales sont les mieux placées pour comprendre les besoins, les défis et les capacités collectifs et, par conséquent, elles sont les partenaires clés pour la réalisation de ce programme.

Des systèmes de gouvernance efficaces à plusieurs niveaux sont nécessaires pour avoir des institutions réactives et responsables. Par exemple, les gouvernements régionaux, urbains / municipaux et communautaires sont dans une position politique unique pour identifier et répondre aux besoins et lacunes de développement. De ce fait, ils sont à même de répondre à un large éventail de responsabilités fonctionnelles qui vont au-delà de la prestation de services de base. Nous ne pouvons pas parler de niveaux discrets de prise de décision au sein du gouvernement ou au sein de la communauté; c'est un système intégré.

Le rôle de l'État évolue vers une fonction de coordination, de pilotage et de mise en réseau, comme la mise en place d'un environnement propice au développement économique local. La gouvernance locale et les systèmes de développement doivent être traités comme des systèmes à plusieurs niveaux avec une grande variété de formes institutionnelles, qui lient la population à leurs états. Travailler pour transformer la gouvernance locale et le développement ne peut se limiter à une action au niveau local uniquement, ni être réalisable à travers des réformes juridiques descendantes.

Une des leçons tirées de l'évaluation des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) est que la participation des acteurs locaux est essentielle au changement transformationnel à travers cinq interventions: (I) la sensibilisation et l'engagement des acteurs locaux, (II) la mise en place de mécanismes de responsabilités (III) La planification participative pour une prestation de services efficace, (IV) Les entreprises locales et, enfin, (V) Les partenariats.

Le 4ème Forum Mondial sur le Développement Économique Local que le PNUD a co-organisé avec de multiples partenaires en octobre 2017 en Afrique a pour la première fois réuni des milliers de représentants : des gouvernements nationaux et locaux, du secteur privé, de la société civile, des Nations Unies et d'autres agences latérales et multilatérales. Ce processus continu de dialogue et de partage de leçons abordait la question du développement des entreprises locales et des partenariats en tant que moteurs de la réalisation des ODD. Parmi les exemples cités figurent le processus de décentralisation en Mauritanie, soutenu par le gouvernements français et ses régions et le PNUD.

Le PNUD estime que les stratégies de développement économique local intègrent de plus en plus les normes sociales et environnementales dans les agendas économiques locaux. Ils aident à réduire efficacement les disparités entre territoires, à favoriser la cohésion sociale de bas en haut, à générer des opportunités commerciales et des emplois locaux et à inclure toutes les communautés marginalisées, en particulier les femmes et les jeunes dans les processus décisionnels publics. Les femmes doivent être impliquées à tous les niveaux. La réalisation de l'égalité des sexes et la pleine participation des femmes dans les sphères publique et privée sont essentielles pour accélérer le développement économique local.

 Une étude récente réalisée par l'initiative de l'égalité des sexes dans l'administration publique du PNUD et McKinsey & Company montre une corrélation positive entre la participation des femmes au sein de l'administration publique et une meilleure inclusion financière, l’amélioration des prestations d'éducation, des niveaux d'assainissement plus élevés et des soins de santé améliorés.

L'étude s'est appuyée sur le rapport historique de McKinsey : Le Pouvoir de la Parité, qui a révélé qu'en comblant l'écart entre les sexes, nous pourrions augmenter considérablement le PIB mondial. De 27% au Moyen-Orient et en Afrique du Nord et de 19% en Asie du Sud. Bien sûr, cela dépend de nombreux facteurs, tels que la charge de travail non rémunéré, l'accès à l'éducation, etc… mais le PIB augmenterait globalement de 26 billiards de dollars US, ou, pour le mettre en perspective, autant que le PIB combiné États-Unis et Chine!

Un partenariat mondial renouvelé est nécessaire pour rassembler les partenaires du développement, les gouvernements, le secteur privé, la société civile et la mobilisation de ressources et de capacités adéquates pour:

a)      Une réelle participation des femmes à la construction de plans territoriaux de développement socio-économique et de responsabilisation

b)      Des politiques et programmes qui élargissent et garantissent l'accès et le contrôle des actifs et des ressources financières

c)      L'élimination des barrières culturelles, économiques et politiques à l'intégration des femmes dans les économies locales

d)      La participation égale des femmes et des hommes à la prise de décision dans tous les espaces locaux et sous-nationaux

Les initiatives du PNUD telles que le Forum mondial sur le développement économique local; Localisation des ODD avec le Groupe de travail mondial sur les gouvernements régionaux et locaux et ONU-Habitat; et les projets GEPA (L'autonomisation des femmes dans l'administration publique) sensibilisent, mais nous devons continuer sur notre lancée pour «ne laisser personne de côté».


À propos des auteurs

Amy Gill est spécialiste de la gouvernance locale au sein de l'équipe Initiative mondiale sur les institutions responsables et responsables du Bureau des politiques et de l'appui à la programmation du PNUD.

Nana N'dow est consultante, Initiative mondiale sur les institutions responsables et responsables, l'égalité des sexes et l'administration publique au PNUD.

PNUD Dans le monde