Blog


La fin de la discrimination fondée sur le genre, clé de la réalisation des ODD

par

Activistes transgenres au BrésilDes transgenres activistes au centre-ville de Porto Alegre au Brésil, lors d’une campagne de mobilisation en faveur du changement d’état-civil et des droits des personnes transgenres. Photo: Daniel de Castro/PNUD Brésil

Les nouveaux Objectifs de développement durable (ODD) s’engagent en faveur d’une vie digne pour tous, y compris les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et intersexes (LGBTI).

Au PNUD, nous sommes heureux de cosigner la déclaration commune des Nations Unies (PDF) visant à mettre fin à la violence et à la discrimination fondées sur l’identité de genre et l’orientation sexuelle. La déclaration a été approuvée par douze entités des Nations Unies : le PNUD, le HCDH, ONUSIDA, l’OIT, l’UNESCO, l’UNFPA, l’UNICEF, le HCR, ONU-Femmes, l’ONUDC, le PAM et l’OMS.

Le nouveau calendrier du développement durable concerne tout le monde, et surtout les personnes les plus vulnérables et les plus marginalisées. Comme l’a fait remarquer le Secrétaire général Ban Ki-moon, « les défis auxquels certains sont confrontés individuellement deviennent des défis que nous devons tous relever. » Ce qui veut dire qu’il est important d’inclure les personnes LGBTI afin qu’elles puissent contribuer au développement durable et en bénéficier.

Sans ces processus inclusifs, nous ne serons pas en mesure d’aider les pays à arriver simultanément à éradiquer la pauvreté et à réduire considérablement les inégalités et l’exclusion. Tant le plan stratégique 2014-2017 du PNUD que sa Stratégie pour la jeunesse 2014-2017 exigent de nous que nous prêtions une attention toute particulière à ceux qui sont victimes des plus grandes inégalités et des pires exclusions, un groupe dont les personnes LGBTI font partie.

Le PNUD contribue déjà à l’inclusion des LGBTI grâce à des partenariats avec les gouvernements, les groupes LGBTI et autres organisations de la société civile, les organismes de jeunesse, les défenseurs des droits de l'homme et le secteur privé.

Les initiatives que nous avons prises pour lutter contre les inégalités que connaissent les personnes LGBTI ont progressé en grande partie grâce à nos interventions en matière de santé et aux activités de notre groupe VIH, santé et développement. Dans bon nombre de pays, le PNUD appuie des partenaires nationaux afin de promouvoir l’inclusion des personnes LGBTI au travers de la conjonction entre VIH, orientation sexuelle et identité de genre.

Mais tout comme d’autres agences onusiennes, le PNUD est conscient de la nécessité de veiller à ce que les droits des personnes LGBTI fassent partie intégrante de toute initiative de développement inclusif, et pas seulement de celles qui concernent le VIH.

Nous sommes décidés à appuyer ceux de nos partenaires qui s’efforcent de renforcer les lois, politiques et programmes y ayant trait. Et nous espérons que cette déclaration commune constituera une ressource utile dans le travail que nous accomplissons avec les gouvernements, la société civile et les partenaires de développement.

Magdy Martínez-Solimán Gouvernance et consolidation de la paix État de droit Santé Blog Égalité des sexes

PNUD Dans le monde