Réduire l'extrême pauvreté et la faim

Où en sommes-nous?

Le taux d’extrême pauvreté a baissé de manière significative dans la plupart des régions en développement

La cible des OMD visant à réduire de moitié la proportion de personnes vivant dans une extrême pauvreté a été atteinte il y a cinq ans, en avance sur l’échéance de 2015. Les dernières estimations montrent que la proportion de personnes vivant avec moins de 1,25 dollar par jour dans le monde est passée de 36 % en 1990 à 15 % en 2011. Les projections indiquent que, en 2015, le taux d’extrême pauvreté dans le monde est tombé encore plus bas à 12 %.

Bar Chart

        (Source : Rapport 2015 sur les Objectifs du Millénaire pour le développement )

 

En bref

  • Depuis 1990, plus d’un milliard de personnes ont échappé à l’extrême pauvreté.
  • En dépit des progrès, près de la moitié des personnes employées dans le monde travaille dans des conditions précaires.
  • La proportion de personnes sous-alimentées dans les régions en développement a baissé de près de moitié depuis 1990.
  • Dans le monde, 1 enfant sur 7 souffre d’insuffisance pondérale, contre 1 sur 4 en 1990.
  • Fin 2014, les conflits avaient forcé près de 60 millions de personnes à abandonner leur foyer. 
Nos histoires
  • La pauvreté n'est pas une fatalité

    Pour la Journée internationale de l'éradication de la pauvreté, le PNUD vous propose de revoir vos certitudes à propos de la pauvreté...parce que la pauvreté n'est pas une fatalité.

  • Les populations déplacées, un atout pour l'économie en RDC

    En RD Congo, la production d’huile de palme permet d’intégrer les populations déplacées qui, en retour, prennent un rôle majeur dans le développement de pôles économiques locaux.

  • Un café durable au Pérou

    Malgré le succes de leur café dans le monde, les petits producteurs luttent pour assurer leur avenir et préserver l'environnement.

  • Eviter la famine en Somalie

    Les communautés rurales transforment l’agriculture et l’élevage pour faire face au changement climatique.

  • Trois continents, trois lacs en danger

    La Terre ne manque pas d’eau. Mais 97 % sont de l’eau de mer salée, et les 3 % restants sont essentiellement de la glace. D'où l'importance de protéger les grands lacs d'eau douce.

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe