Le PNUD renforce sa présence en République dominicaine pour coordonner les efforts de reconstruction

4 oct. 2017

La République dominicaine après le passage de l'ouragan Irma, le 3 octobre 2017. Photo Luca Renda / PNUD

Une équipe du PNUD se trouve actuellement en République dominicaine pour coordonner les efforts de relèvement menés par l’ONU, et examiner les moyens d’aider à long terme ce pays insulaire des Caraïbes à se reconstruire en mieux après le passage dévastateur le 18 septembre dernier, de l’ouragan Maria.

À la tête des efforts de relèvement rapide pour l'ensemble du système des Nations-Unies dans le pays, le PNUD a également déployé une centaine de spécialistes en gestion de déchets et collecte de débris pour lancer la phase de reconstruction. Dans un premier temps affectés à Roseau, la capitale, ils doivent se rendre ensuite dans le reste du pays, travaillant main dans la main avec les représentants des pouvoirs publics, les agences des Nations unies et les communautés touchées.

« J'’ai pu constater des transformations majeures en un court laps de temps », a déclaré le Coordonnateur résident des Nations unies et Représentant résident du PNUD pour la Barbade et l'Organisation des États de la Caraïbe orientale (OECO), Stephen O’Malley, qui s’entretenait avec des journalistes par téléphone depuis la République dominicaine le 3 octobre.

« [Au lendemain du passage de l’ouragan], l'île était brune, recouverte de feuilles arrachées par le vent. Maintenant, on commence à voir la verdure sur les flancs des collines. Cela s’accompagne d’importants progrès sur le terrain. Les rues sont déblayées, les ordures ramassées, les routes réouvertes et l'électricité rétablie, du moins dans la capitale. Plus de 9 000 personnes ont de nouveau accès à l’eau, alors toute la population en était privée  la semaine dernière », a ajouté O'Malley.

En 2015, un ouragan d'une ampleur et d'un impact bien moindre avait dévasté la République dominicaine, détruisant 90% du Produit intérieur brut (PIB) du pays, a rappelé O'Malley.

Le conseiller du PNUD pour les pays des Caraïbes, Ian King, déployé au sein du Groupe de la gestion des situations de crise en République dominicaine, a indiqué que « lors de récentes sorties sur le terrain, nous avons pu constater les dégâts considérables causés aux toitures ».

« L’heure est au nettoyage dans certaines communautés, une tâche qui cadre avec les activités de gestion des débris qui seront menées en collaboration avec le gouvernement, et une étape cruciale dans cette phase de relèvement », a ajouté King, expliquant que l'enlèvement et le recyclage des débris, le tri des ordures, notamment les déchets médicaux et dangereux, et le fait de ne pas les brûler sont essentiels pour faciliter l’acheminement des  secours humanitaires, ainsi que pour le succès des efforts de relèvement à plus long terme.

Juste après le passage de l'ouragan, le PNUD a mis à disposition 100 000 dollars prélevés sur ses ressources de base pour appuyer les évaluations, la coordination et la planification du rétablissement en Dominique.

 

L'impact de l'ouragan Maria en République dominicaine en chiffres :

  • 56 890 personnes touchées, 15 morts, Source: CDEMA
  • 100% des cultures détruites, Source: Gouvernement de la Dominique
  • 25% de la population active vit de l'agriculture
  • Tous les 53 établissements de santé ont été touchés, Source: PAHO
  • 19 744 enfants touchés par Maria, Source : UNICEF

Aidez les hommes et les femmes dans les Caraïbes à se reconstruire après le passage des ouragans Irma et Maria. Faites un don à https://give.undp.org/Irma

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe