12 millions de dollars pour soutenir l’exploitation des ‘Minéraux du Développement’ en Afrique

8 juin 2017

De la pâte dentifrice aux assiettes, les minéraux et matériaux locaux sont essentiels au développement local. À la suite de ce partenariat, les petites entreprises auront un meilleur accès au financement dont elles ont besoin pour se développer. Kunduchi, Tanzanie @Daniel Franks

Des prêts pour les petites et moyennes entreprises qui exploitent, transforment ou commercialisent le gravier, l’argile, le granite, le gypse et autres matériaux locaux dans cinq pays africains

Bruxelles, Belgique –Cinq mille opérateurs de ‘Minéraux du Développement’ (micro, petits et moyens) disposeront désormais d'un accès à un financement plus accessible suite à un partenariat entre l’African Guarantee Fund for Small and Medium-sized Enterprises Ltd (AGF), le Groupe des Etats d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique, l’Union Européenne et le Programme des Nations Unies pour le Développement.

AGF mettra 12 millions de dollars sous forme de garantie de facilité de crédit à la disposition des institutions financières au Cameroun, Guinée (Conakry), Nigeria, Ouganda et Zambie dans le cadre des prêts aux Petites et Moyennes Entreprises (PMEs) travaillant dans le secteur des ‘Minéraux du Développement’.

Ces 12 millions  équivaudront en fait à 24 millions de prêts, étant donné que les garanties appuient 50% de chaque prêt. Ce financement permettra d’améliorer la qualité de vie d’environ 25 000 personnes et leurs familles dans les communautés les plus pauvres d’Afrique.

« Les PMEs créent plus de 90% des emplois dans les pays en développement et sont de ce fait gages de la réduction de la pauvreté et du développement à l’échelon local. Cependant ces PMEs nous disent souvent qu’elles ont besoin de plus de financement pour prospérer, particulièrement celles évoluant dans les secteurs négligés tels les Minéraux du Développement. Ensemble avec AGF, nous intervenons pour combler ce vide », explique Barbara Pesce-Monteiro, Directrice du Bureau de l’ONU et du PNUD à Bruxelles.

« Le développement des PMEs est l’une des solutions principales pour répondre aux défis de croissance dans les pays d’Afrique. Ces entreprises sont reconnues comme étant l’un des facteurs clés de croissance et de création d’emplois dans n’importe quelle économie moderne dans le monde. Malheureusement, les PME africaines ne parviennent pas à jouer ce rôle compte tenu des difficultés auxquelles elles font face. L’une de ces contraintes avérées est le manque, ou l’insuffisance, d’accès au financement », selon Félix Bipko, PDG d’AGF.

AGF aide les PME à accéder au financement en partageant le risque potentiel avec les institutions financières. Il fournit également des formations pour renforcer leurs capacités. Depuis son lancement en 2012, AGF a établi des partenariats avec des institutions financières dans 38 pays africains. Plus de 4 000 PME ont bénéficié de ses services de garantie de prêt.

AGF et le Programme ACP-UE en faveur des Minéraux du Développement investiront également 200 000 dollars pour former les institutions financières et les PME afin d’assurer que les fonds soient alloués et utilisés efficacement. Ensemble, ils organiseront des ateliers sur l’étude et l’évaluation des risques pour les directeurs de crédits, gestionnaires de crédits et analystes des risques dans les pays participants.

Simultanément, le Programme ACP-UE en faveur des Minéraux du Développement travaillera avec des PME des ‘Minéraux du Développement’ pour améliorer leurs capacités entrepreneuriales, y compris en matière de comptabilité, marketing, promotion des ventes et achats.

« Nous faisons de l’extraction de gravier et de pierres de construction. Mon rêve est de voir notre association grandir dans la prospérité et de voir cela bénéficier à toute notre communauté. J’ai aussi le rêve de rendre les femmes plus indépendantes. Avec un peu de fonds, nous transformerons nos communautés », explique Joséphine Aguttu, responsable de l’Association ‘Busia United Miners’, une petite coopérative minière dans l’Est de l’Ouganda comprennent 43 mineurs, dont 20 femmes.

« Les Minéraux du Développement peuvent générer un développement économique national en Afrique - comme dans d’autres régions - cependant, nous devons nous assurer que les exploitants artisanaux et les petits opérateurs du secteur ont le soutien dont ils ont besoin tels que les finances accessibles. Nous sommes heureux du partenariat avec AGF qui transforme ce rêve en réalité au bénéfice de milliers d’opérateurs et leur famille », dira Mr. Viwanou Gnassounou, Sous-Secrétaire Général du Groupe des Etats d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique.

« L’emploi décent est la meilleure porte de sortie de la pauvreté et de par le monde, le secteur privé est le principal moteur de croissance et de création d’emplois. A travers le Programme ACP-UE en faveur des Minéraux du Développement, l’Union Européenne s’engage résolument à soutenir les petites entreprises efficaces, inclusives et responsables. Cela demande des compétences, de nouveaux instruments et plus de capacités pour un accès accru aux finances, la compétitivité et l’innovation »,  dit Antti Karhunen, Chef d’Unité ‘Développement du Secteur Privé, Commerce, Intégration Régionale’ à la Direction Générale de la Coopération Internationale et du Développement, DG DEVCO.

L’Agenda 2030 pour le Développement durable indique que l’accès au financement est un défi majeur des PME et appelle des politiques de développement spécifiquement orientées en ce sens, afin d’encourager la croissance et la formalisation de ces entreprises.

Pour plus d’informations, y compris sur les études de cas en Guinée et Ouganda, photos et vidéos, veuillez contacter

Gabriela Flores, gabriela.flores.zavala@gmail.com, Tel: +44 7931924934

Rehema Kahurananga, rehema.kahurananga@africanguaranteefund.com, Tel: +254 732 148 000

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe