IBM lance un programme de compétences techniques à l’intention des jeunes d’Afrique

13 févr. 2017

Johannesburg, Afrique du Sud - IBM va investir 70 millions de dollars dans la constitution de compétences essentielles en matière numérique et de technologies de l’information, en vue de contribuer à appuyer la main-d’œuvre du 21ème siècle en Afrique.

L’initiative « IBM Digital – Nation Africa » offre une plateforme d’apprentissage basée sur l’informatique en nuage, destinée à fournir un programme gratuit de perfectionnement des compétences à 25 millions de jeunes Africains sur cinq ans, promouvant ce faisant les compétences numériques et encourageant l’innovation en Afrique.

Pour ce faire, le géant technologique s’associe avec le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) pour tirer parti du vaste réseau de partenariats gouvernementaux de l’organisation dans la région.

Le Centre international d'Istanbul d'appui au secteur privé aux fins du développement (IICPSD) du PNUD a signé un Mémorandum d’accord avec IBM en vue de faciliter la collaboration en matière de perfectionnement des compétences dans les régions du Moyen-Orient et de l’Afrique.

En vertu du Mémorandum d’accord, les parties sont convenues d’explorer les opportunités de promotion des partenariats public-privé en matière de conception et de transmission des compétences ainsi que de renforcer l’acquisition des compétences chez les jeunes et les femmes et dans les autres groupes désavantagés. Le Mémorandum d’accord doit être un cadre permettant d’accélérer la réalisation du programme d’Objectifs de développement durable (ODD), en mettant un accent particulier sur l’acquisition des compétences adaptées au marché.

Le Centre international d'Istanbul d'appui au secteur privé aux fins du développement (IICPSD) du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a signé un Mémorandum d’accord avec IBM en vue de faciliter la collaboration en matière de perfectionnement des compétences dans les régions du Moyen-Orient et de l’Afrique.

En vertu du Mémorandum d’accord, les parties sont convenues d’explorer les opportunités de promotion des partenariats public-privé en matière de conception et de transmission des compétences ainsi que de renforcer l’acquisition des compétences chez les jeunes et les femmes et dans les autres groupes désavantagés. Le Mémorandum d’accord doit être un cadre permettant d’accélérer la réalisation du programme d’Objectifs de développement durable (ODD), en mettant un accent particulier sur l’acquisition des compétences adaptées au marché.

Le programme « IBM Digital – Nation Africa » sera lancé à partir des bureaux régionaux d’IBM en Afrique du Sud, au Kenya, au Nigéria, au Maroc et en Égypte. Cela permettra d’élargir l’initiative sur l’ensemble du continent.

L’initiative d’IBM illustre l’intérêt croissant manifesté par le monde des affaires – en particulier l’industrie de la haute technologie – pour les 220 millions de jeunes Africains âgés entre 15 et 24 ans, un groupe démographique qui, selon les estimations, s’élèvera à 1,5 milliard de personnes d’ici à 2040, faisant du continent l’endroit doté de la plus importante main-d’œuvre au monde.

Digital Africa est également lié à la campagne mondiale lancée par l’entreprise en vue de construire la prochaine génération de compétences nécessaires aux nouveaux emplois – des carrières qui n’exigent pas de formation de niveau universitaire mais mettent l’accent sur les compétences convoitées en matière de technologies de l’information, nécessaires dans les domaines de la cybersécurité, de la science des données, de l’intelligence artificielle, etc.

Saluant cette annonce, M. Walid Badawi, Directeur de pays du PNUD en Afrique du Sud, a déclaré : « Le PNUD est heureux de tirer parti de sa présence mondiale, de sa connaissance des questions de développement et de ses partenariats de longue date afin de promouvoir un contexte favorable et d’assurer la mobilisation et l’ampleur nécessaires à cette collaboration avec IBM ».

M. Badawi a souligné par ailleurs le lien potentiel entre « IBM Digital – Nation Africa » et la mise en application du programme de développement mondial, les technologies de l’information jouant immanquablement un rôle important dans la réalisation des ODD.

Évoquant l’expérience du PNUD en matière d’autonomisation des jeunes, M. Badawi a cité la réussite de YouthConnekt, un programme novateur mené au Rwanda pour aider les professionnels à saisir des opportunités de carrière dans le secteur public et privé, ainsi que le travail réalisé par le PNUD en vue de fournir aux jeunes Sud-Africains des compétences utiles sur le marché du travail, y compris en matière de technologies de l’information.

Il a également souligné les effets potentiellement perturbateurs de la révolution numérique pour une main-d’œuvre mal préparée à faire face à de tels changements, un phénomène détaillé dans le Rapport sur le développement humain 2015 du PNUD intitulé Le travail au service du développement humain.

« Les réductions des effectifs et le déplacement de travailleurs entraînés par les changements technologiques auxquels fait face le segment de la population qui n’est pas en mesure de suivre le rythme des changements exigeront des interventions afin d’assurer le bien-être des travailleurs, grâce à des filets de sécurité et à la protection sociale », a ajouté M. Badawi.

Dans les divers pays ciblés par l’initiative, IBM collaborera avec le PNUD sur des opportunités de transmission, de certification et de validation des compétences en matière de sciences, technologies, ingénierie et mathématiques (STEM).

Mme Gulcin Salingan, Directrice adjointe de l’IICPSD, a mis en exergue l’engagement pris par le centre d’appuyer le travail des bureaux de pays et de faciliter la réalisation des ODD.

« L’IICPSD travaille depuis près d’un demi-siècle dans le domaine thématique du développement des compétences adaptées au secteur privé. Nous générons des connaissances ciblées et concrètes en vue d’obtenir des résultats, comme le montrent nos études sur le terrain réalisées en Turquie, en Inde et ailleurs. Nous facilitons les partenariats transformateurs et appuyons la mise en œuvre de programmes et projets ayant un rôle catalyseur partout dans le monde, comme au Kosovo[1], en Bosnie-Herzégovine, en Ouzbékistan, dans l’ex-République yougoslave de Macédoine et en Palestine. Le centre agira comme une unité de coordination clé du PNUD, mettra en œuvre le partenariat avec IBM, et unira les efforts déployés en faveur des objectifs mondiaux de développement », a indiqué Mme Salingan.

« IBM Digital – Nation Africa » doit fournir aux jeunes un accès gratuit aux applications mobiles, aux guides en ligne, aux tutoriels en ligne et aux services d’un programme de bénévoles visant à appuyer et à promouvoir l’aptitude à se servir des outils numériques.

 

[1] Les références au Kosovo doivent être comprises dans le contexte de la résolution 1244 (1999) du Conseil de sécurité

 

 

Contacts:

A Johannesburg: Christina Shorai Nyambalo, Officier de communications : christina.nyambalo@undp.org

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe