L'ONU renforce son engagement envers les Syriens et les pays hôtes

24 janv. 2017

Photo: PNUD

Helsinki, Finlande – Les agences des Nations Unies et les ONG partenaires ont lancé un appel pour un financement de 4,63 milliards de dollars US pour poursuivre le travail essentiel consistant a répondre aux besoins croissants des réfugiés syriens et des communautés qui les accueillent dans les pays voisins.

L'ONU et plus de 240 partenaires ont officiellement lancé le Plan régional pour les réfugiés et la résilience (3RP) pour 2017 et 2018. Ce plan vise à aider plus de 4,7 millions de réfugiés syriens et les 4,4 millions de personnes qui les accueillent en Turquie, au Liban, en Jordanie, en Irak et en Égypte.

Le financement de la 3RP s'ajoute aux 3,4 milliards de dollars que les Nations Unies estiment nécessaires pour répondre aux besoins humanitaires de 13,5 millions de personnes en Syrie cette année.

Organisée par la Finlande, la Conférence d'Helsinki sur le soutien aux Syriens et à la région met l'accent sur les priorités humanitaires : sauver des vies, protéger et renforcer la résilience.

« Les nouvelles de la Syrie sont déchirantes. Nous constatons une augmentation énorme des besoins humanitaires et sommes conscients du lourd fardeau supporté par les pays voisins. En accueillant cet événement, la Finlande tient à souligner le travail essentiel accompli par les pays voisins de la Syrie et l'ONU », a déclaré Kai Mykkänen, ministre finlandais du Commerce extérieur et du Développement. « Il est de notre devoir conjoint de soutenir ces efforts.»

La grande majorité des réfugiés syriens sont en dessous du seuil de pauvreté et luttent pour se procurer des biens essentiels tels que nourriture, foyer et soins de santé. Soixante-dix pour cent des personnes dans le besoin sont des femmes et des enfants. La moitié des enfants réfugiés ne sont pas scolarisés. Et avec l'hiver, les besoins humanitaires sont une question de vie ou de mort.

« Les réfugiés syriens et les communautés d'accueil ont plus que jamais besoin de notre soutien », a déclaré Filippo Grandi, Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés. La communauté internationale doit envoyer un message clair. Le HCR et ses partenaires sont prêts à répondre aux besoins et aux vulnérabilités des réfugiés syriens et des communautés qui les accueillent, mais ils ont besoin des fonds nécessaires pour y parvenir.»

«  Alors que des millions de personnes ont fui la Syrie, nous avons constaté une générosité et une solidarité extraordinaires de la part des pays et des communautés d'accueil - et ils ne doivent pas être laissés à eux-mêmes», a déclaré Helen Clark, Administratrice du PNUD. « Les agences des Nations Unies et les ONG partenaires s'engagent à aider les gouvernements et les communautés d'accueil à renforcer leur résilience face à cette crise. Nous avons fait des progrès importants, mais nous avons besoin de plus de soutien.»

En Syrie, des millions de personnes ont besoin d'aide humanitaire, dont 4,6 millions dans les zones difficiles d'accès et assiégées. Plus de la moitié de la population a été forcée de quitter son foyer et déplacée à plusieurs reprises.  

« La souffrance du peuple syrien - dont la majorité reste au pays - ne connait pas de trêve. Il est impératif de renforcer nos efforts collectifs pour répondre aux besoins des 13,5 millions d'hommes, femmes et enfants syriens qui ont un besoin urgent d'assistance et de protection humanitaires », a déclaré Stephen O'Brien, Sous-Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d'urgence.

L'ONU et les ONG partenaires ont noté avec préoccupation l'écart entre les besoins croissants et le financement disponible. Malgré les contributions généreuses des pays donateurs, y compris les engagements de financement pluriannuels pour 2017 et le décaissement de plus de 90 pour cent des promesses de contributions pour 2016, le financement reste insuffisant pour répondre à l'une des pires crises humanitaires au monde aujourd'hui.

CONTACTS:

Gouvernment finlandais :
A Helsinki: Content and Communications Specialist Mari Lankinen, +358 40 7431887
A Helsinki: Minister Mykkänen’s advisor Mr. Pasi Rajala, tel. +358 400 464 393

United Nations High Commissioner for Refugees:
A Geneva: Matthew Saltmarsh: saltmars@unhcr.org; +41 79 217 3140
A Amman: Scott Craig: craigs@unhcr.org; +962 7 9276 0640

United Nations Development Programme:
En Finlande: Anja Karppinen: anja.karppinen@undp.org; +358 4457 50 368
A Copenhagen: Trygve Olfarnes: Trygve.olfarnes@undp.org; +47 9415 6028
A New York: Theodore Murphy: Theodore.murphy@undp.org; +1-718-915-2097
A Amman: Noeman AlSayyad: Noeman.alsayyad@undp.org; +962 79 567 2901

United Nations Office for the Coordination for Humanitarian Affairs:
A Amman: David Swanson: swanson@un.org; +962-791-417-882
A Damas : Linda Tom: toml@un.org; Tel: +963 958 880 095
A Genève: Jens Laerke: laerke@un.org; + 41 (0)79 472 9750
A New York: Russell Geekie: geekie@un.org; +1 917 331 0393

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe