L’Union européenne et le PNUD débattent des défis et des priorités du développement mondial

27 avr. 2015

Le Commissaire européen à la coopération et au développement, Neven Mimica, et l’Administrateur du PNUD, Helen Clark. Photo: Commission européenne

Bruxelles – L’Administrateur du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), Helen Clark, et le Commissaire européen à la coopération et au développement, Neven Mimica, ont lancé aujourd’hui un dialogue politique de haut niveau entre les deux institutions à Bruxelles. Ce dialogue porte sur les défis et les priorités actuelles en matière de développement telles que les négociations en cours sur un nouveau cadre mondial de développement et les actions collectives nécessaires pour faire progresser le développement durable dans tous les pays et pour toutes les personnes.

Les objectifs du Millénaire pour le développement arrivent à échéance à la fin 2015 et de nouveaux objectifs mondiaux durables doivent être convenus au sommet qui se tiendra à New York en septembre.

« De concert avec des partenaires tels que le PNUD, l’Union européenne œuvre à l’amélioration des conditions de vie de millions de personnes dans le monde. L’année 2015 nous donne une possibilité que nous ne pouvons pas manquer, celle de relever les défis interdépendants que sont l’élimination de la pauvreté et le développement durable de manière intégrée et équilibrée. Le programme doit également être fondé sur les droits fondamentaux et traiter de questions telles que la justice, la gouvernance et les sociétés pacifiques », a dit le Commissaire Mimica.

Le dialogue politique a permis de faire le point sur les progrès accomplis par les principales conversations mondiales consacrées au nouveau programme de développement. Ces progrès seront mesurés à l’aune de l’appui que les pays en développement fourniront aux objectifs durables.

« L’année 2015 nous donne une chance qui ne se présente qu’une fois dans une génération, celle d’élaborer un programme de développement qui permettra d’éliminer la pauvreté et de préserver la planète pour les futures générations », a dit Helen Clark.  « Je me réjouis de poursuivre notre partenariat solide avec l’Union européenne pour atteindre ces objectifs ».

Parmi les thèmes débattus figuraient l’appui à une participation inclusive et la résilience en Afrique, avec un accent particulier sur l’assistance électorale. Le partenariat entre l’Union européenne et le PNUD en matière d’assistance électorale a permis d’appuyer les élections dans plus de cinquante pays en renforçant les capacités nationales afin d’organiser des élections libres et équitables, et en promouvant la participation des femmes en tant qu’électeurs et candidats.  

Le PNUD a également établi un partenariat avec la Commission européenne dans le cadre de l’Année européenne pour le développement 2015, qui sensibilise l’Europe à la question du développement et vise à montrer que les investissements mutuels dans le développement apportent des bénéfices aux pays européens et aux pays les plus pauvres du monde. Dans le cadre de cette campagne de sensibilisation, la Commission européenne et le PNUD accueillent dans des universités européennes une série de conférences intitulées Conférences Kapuscinski sur le développement.

Le partenariat entre le PNUD et la Commission européenne a débuté en 2004 lorsqu’un Accord de partenariat stratégique a été signé, soulignant « l’objectif commun de jeter solidement les fondements de la paix et du relèvement de la crise et de promouvoir les objectifs du Millénaire pour le développement, notamment la lutte contre la pauvreté ».

Depuis lors, le PNUD et l’Union européenne ont collaboré dans 115 pays pour asseoir la gouvernance démocratique, prévenir les conflits et les catastrophes naturelles et s’en relever, développer la résilience, et s’adapter aux changements climatiques et travaillent ensemble sur 167 projets dans le monde dans ces domaines.

Contacts

A Bruxelles : Ludmila Tiganu,  ludmila.tiganu@undp.org, +32 471 702 903  
A New York: Christina LoNigro, Christina.lonigro@undp.org, +0 212 906 5301

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe