La croissance économique ne suffira pas à faire face aux difficultés nouvelles en Afrique

18 mars 2015

Les industries extractives sont un puissant catalyseur pour le développement en Afrique ©PNUD en Ethiopie

Abidjan, Côte d'Ivoire - « L’Afrique a enregistré une croissance économique impressionnante au cours des dix dernières années, mais sa capacité à poursuivre ses progrès et à faire face aux difficultés nouvelles ne sera renforcée que si l’on investit dans la santé de ses citoyens, leur éducation et leur participation à la vie de la société », a déclaré aujourd’hui Helen Clark, l’Administrateur du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) à Abidjan, la capitale de la Côte d’Ivoire.

« Il y a de nombreuses raisons d’être optimistes en ce qui concerne l’Afrique », a expliqué Helen Clark. « L’augmentation constante des revenus a multiplié les possibilités de transformation des économies et des sociétés, préparant ainsi l’avènement d’une Afrique émergente. L’émergence de l’Afrique doit s’inscrire dans la quête d’un plus grand bonheur ».

Helen Clark a pris part à l’ouverture de la Conférence internationale sur l’émergence de l’Afrique, organisée par le Gouvernement ivoirien en collaboration avec le PNUD, et avec l’appui de la Banque mondiale et de la Banque africaine de développement. Cette manifestation a convié des dirigeants mondiaux et régionaux, des experts et des chercheurs à débattre du développement social et économique inclusif dans le monde, à mettre en commun les enseignements tirés afin d’appuyer les stratégies et les politiques relatives à l’émergence.

La Conférence d’Abidjan a lieu dans le contexte d’un élan renouvelé en faveur de l’émergence sur le continent. Une trentaine de pays africains ont inscrit l’objectif d’atteindre le statut de pays « émergent » dans leurs stratégies de développement nationales. Cette initiative est également conforme à l’Agenda 2063 de l’Union africaine qui propose d’assurer au cours des 50 prochaines années une transformation socio-économique s’appuyant sur un continent plus pacifique et plus prospère.

La Banque de développement africaine prévoit que d’ici à 2050, une « Afrique émergente » aura multiplié par trois le PIB du continent, ce qui permettra à 1,4 milliards d’Africains d’entrer dans la classe moyenne et de diviser par dix le nombre de personnes vivant dans la pauvreté extrême.  

« Ce sont des prévisions encourageantes », a dit Helen Clark. « Une ‘‘Afrique émergente’’ garantira à tous les Africains les opportunités dont ils ont besoin pour améliorer leur vie ».

Elle a énoncé un certain nombre de mesures concrètes qui pourraient être prises par les dirigeants, dont la réduction des inégalités, l’exploitation du potentiel de la jeunesse, l’amélioration de l’emploi, l’amélioration des moyens de subsistance, la préservation des écosystèmes, et la réduction des facteurs de conflit et d’instabilité.

« L’Afrique possède le leadership ainsi que la vision nécessaires pour réaliser l’émergence », a-t-elle conclu. « L’engagement en faveur d’une croissance et d’une gouvernance inclusive et durable, la volonté de mettre un terme à la dégradation de l’environnement et de renforcer la résilience aux chocs, l’aspiration à une plus grande égalité entre les hommes et les femmes, et à exploiter le potentiel des femmes et des jeunes, voire de tous les Africains, permettront d’aboutir à l’émergence et de faire triompher le développement humain. »

Contacts

Abidjan :
Romain Desclous, Chargé de Communications, romain.desclous@undp.org, +225 4640 6152
Sandra Macharia, Conseillère en Communications, sandra.macharia@undp.org +225 7853 6656 

New York : 
Christina LoNigro, Christina.lonigro@undp.org, +1 917 607 9446

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe