Le PNUD appelle la communauté internationale à se mobiliser pour sortir la Centrafrique de la crise

3 févr. 2015

Personnes déplacées en Centrafrique. Photo: B. Heger / UNHCR

Bangui, République centrafricaine — Le Directeur du Bureau régional pour l’Afrique du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), Abdoulaye Mar Dieye, entame ce jour en République centrafricaine une visite de cinq jours dont l’objectif est de mobiliser la communauté internationale pour soutenir davantage le processus de transition en cours.

« C’est le moment ou jamais pour les partenaires de s’investir pour aider la Centrafrique à briser le cycle de la violence et de la pauvreté, » a affirmé Mr. Dieye. « Les centrafricains doivent s’engager dans la voie du dialogue en vue de rétablir l’Etat de droit, lutter contre l’impunité et bâtir des institutions solides et relancer une économie permettant d’offrir aux citoyens les moyens de subsistance. »

Selon OCHA, la crise centrafricaine a conduit au déplacement de plus de 438 000 personnes à l'intérieur du pays et forcé plus de 423 000 personnes à fuir le pays pour rejoindre le Cameroun, le Tchad, la République démocratique du Congo et la République du Congo. Plus de la moitié de la population du pays, soit environ 2,5 millions de personnes, a besoin d'une assistance humanitaire et plus de 60 pourcent de la population Centrafricaine continue de vivre dans l'extrême pauvreté.

Le gouvernement de transition a adopté une feuille de route récemment révisée, fixant comme priorité l’appui au dialogue politique, la réconciliation nationale et l’organisation des élections, l’appui au processus de restauration de la paix et de la sécurité, le relèvement communautaire et l’assistance humanitaire.

Cette visite permettra au PNUD d’appuyer les efforts du gouvernement soutenu par la communauté internationale pour le rétablissement de l’autorité de l’Etat, l’appui au processus de réconciliation, dont les consultations régionales et le forum de Bangui constituent les étapes majeures.

Elle offrira l’occasion d’échanger avec les autorités et divers partenaires sur l’organisation des élections et le redéploiement de l’administration. Il faut rappeler que le PNUD a aidé le Gouvernement à réaliser une enquête sur l’état des lieux des besoins en matière de reprise de l’administration territoriale, des infrastructures et des services et a appuyé le paiement des salaires à travers une contribution du Fonds de consolidation de la paix des Nations unies.

Lors de sa visite, Mr. Dieye rencontrera les principales autorités de la transition, dont la Chef de l’Etat, Madame Catherine Samba-Panza, le Premier ministre, le Président du Parlement de transition, des ministres du gouvernement, ainsi que les partenaires et le chef de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA), Babacar Gaye.

En étroite collaboration avec la MINUSCA, le PNUD travaille sur des domaines prioritaires pour assurer le relèvement de la Centrafrique : cohésion sociale et résilience des communautés, soutien à la transition notamment l’organisation des élections, la lutte contre l’impunité et le renforcement de la sécurité et la coordination des aides.

Mr. Dieye mettra à profit son séjour pour visiter des projets de terrain, dont les commissariats de police de Bangui et un programme de cohésion sociale.

Pour en savoir plus, veuillez contacter

Christian Aimé NDOTAH, Chargé de Communication, PNUD, Tél.: + (236) 75 50 55 45 / 72 21 47 57 ; christian.ndotah@undp.org

Solange Nyamulisa, Chargée de Communication, PNUD, Tél.: +236 75731040 ; solange.nyamulisa@undp.org

Nicolas Douillet, Spécialiste en Communication, PNUD, Tel : +1.212.906.5937 ; nicolas.douillet@undp.org

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Singapour centre de Politiques Globaux
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe