Japon et PNUD s’associent pour la sécurité au Niger

16 déc. 2014

Le projet vise à renforcer la confiance et le dialogue entre autorités locales, chefs traditionnels et religieux, jeunes et femmes. Photo PNUD/Niger

Niamey – Le gouvernement du Japon et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) ont signé aujourd’hui un accord visant à appuyer le Niger et renforcer la paix et la sécurité, pour un montant de 1,7 million de dollars.

Le PNUD, en partenariat avec la mission civile de l'Union européenne au Niger (EUCAP Sahel Niger), appuiera les autorités nigériennes pour équiper et former la police et renforcer la capacité des régions à répondre aux crises. Il appuiera également les efforts de dialogue au sein des communautés pour encourager la prévention des conflits, renforcer la cohésion sociale ainsi que la confiance mutuelle entre les communautés et les forces de l’ordre.

A cheval entre le Sahara et le Sahel, le Niger couvre un large territoire dans une région où la criminalité organisée et les activités des organisations terroristes sont croissantes.

«La paix et la sécurité sont essentielles pour le développement. Sans elles, les communautés ne sont pas en mesure de se projeter dans le long terme », a déclaré Fodé Ndiaye, Coordonnateur résident des Nations Unies et Représentant du PNUD au Niger, ajoutant que« le Niger est un vaste pays et les défis à relever en matière de sécurité sont considérables ». « Notre soutien à la sécurité régionale et communautaire au Niger vise à poser les bases d'un processus de développement communautaire plus durable ». « La paix, la sécurité et le développement sont essentiellement liés », a-t-il ajouté.

Le projet de renforcement des capacités communautaires et régionales pour l'amélioration de la sécurité au Niger sera mis en œuvre pour une durée de 18 mois.

A travers ce projet, les centres de commandement communs, présents dans sept régions et placés sous l'autorité du gouverneur, seront formés et équipés afin de mieux pouvoir anticiper les crises potentielles et intervenir plus rapidement.

La contribution du Japon permettra l'acquisition de véhicules et d'équipements radio. EUCAP Sahel Niger, autre partenaire clé du projet, assurera la formation des agents de sécurité et le soutien technique.

L'appui du PNUD visera à renforcer la confiance et le dialogue entre les autorités locales, les chefs traditionnels et religieux, les jeunes et les femmes dans les villages situés à proximité des centres de commandement communs. Des comités de paix seront organisés afin d’impliquer les populations et souligner l'importance de la résolution pacifiquement des conflits. Ces messages seront relayés dans les langues locales par les radios communautaires.

En outre, les populations civiles et les forces de l’ordre seront impliquées dans des initiatives conjointes mettant l’accent sur les droits de l'homme et les alertes précoces.

Le projet s’appuiera sur l'expérience acquise dans le cadre des projets du PNUD pour la consolidation de la paix et de la gouvernance  ainsi que le renforcement de la sécurité humaine et de la résilience communautaire dans le Sahel, financés par le gouvernement du Japon.

Contact information

A Niamey : Martine Thérer, Représentante résidente adjointe /Programme, PNUD Niger,+227.912.08.303, martine.therer@undp.org

A New York : Nicolas Douillet, Chargé de la communication, PNUD Afrique,
+1.917.701.1520, nicolas.douillet@undp.org

A Dakar : Romain Desclous, Chargé de la communication, PNUD Projets régionaux au Sahel, +221.767.234.663, romain.desclous@undp.org

A Tokyo : Toshiya Nishigori, Chargé des relations publiques,+81-3-5467-4875, toshiya.nishigori@undp.org

Pour nous suivre sur Twitter : @PNUDfr et @UNDPAfrica

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe