Le PNUD dévoile sa stratégie pour la jeunesse

31 mars 2014

image©UN Photo/Logan Abassi

« Les jeunes sont indispensables à un avenir durable. » - La stratégie pour la jeunesse propose un appui vital aux jeunes, hommes et femmes.

Tunis – Constatant que les jeunes sont « plus connectés, mieux informés et plus créatifs que les générations précédentes », l’Administrateur adjoint du PNUD Sima Bahous a inauguré une manifestation de trois jours consacrée aux activités du PNUD dans le domaine de la jeunesse et du développement avec la présentation de la première stratégie destinée à ce groupe d’âge et intitulée « Des jeunes en pleine possession de leurs moyens, un avenir durable ».

En réponse à un phénomène mondial qui a vu des jeunes des deux sexes revendiquer une réelle participation civique, économique, sociale et politique, notamment lors des récentes consultations sur l’agenda pour le développement post-2015, la Stratégie du PNUD pour la jeunesse détaille les défis du développement et les problèmes auxquels les jeunes sont confrontés à l’heure actuelle. Elle offre surtout des recommandations en faveur de points d’entrée stratégiques et l’implication d’une gamme plus large de partenaires, dont les jeunes eux-mêmes, afin de répondre aux questions relatives à l’autonomisation de ces derniers partout dans le monde.

Aux quatre coins du globe, les jeunes doivent faire face à de nombreux obstacles, afin de bénéficier des mêmes opportunités d’emploi ou faire entendre leur voix et participer aux décisions qui les concernent. 

Quelques exemples :

  • Les jeunes sont plus susceptibles que les adultes de travailler pour des revenus trop faibles. Environ 152 millions de jeunes travailleurs font partie de ménages qui vivent sous le seuil de pauvreté (1,25 dollar par jour).
  • Les moins de 35 ans occupent rarement une position de leadership politique officielle.
  • 75 millions des 232 millions de migrants internationaux dans le monde ont moins de 29 ans.
  • Quelque 780 000 jeunes de 15-24 ans ont été nouvellement contaminés par le VIH en 2012.
  • Plus de 3 milliards d’individus dans le monde ont moins de 25 ans. « Trop de jeunes se sentent frustrés, parce que l’enseignement ne convient plus au monde d’aujourd’hui, parce qu’ils sont sans emploi ou ont un travail précaire qui ne leur permet pas de contrôler leur vie, ou parce que les opportunités de s’exprimer, de parler de leurs valeurs et de prendre part aux décisions qui les concernent sont trop peu nombreuses », a déclaré Mme Bahous.

L'évènement de Tunis, qui sert de tremplin au PNUD qui à l'avenir se consacrera davantage aux questions relatives à la jeunesse, se déroule sur deux journées au cours desquelles un séminaire et un forum rassembleront un large éventail de partenaires, dont des représentants de la jeunesse, la communauté onusienne, des partenaires gouvernementaux, des ONG et le secteur privé. Des sessions interactives auront pour but d'inciter les participants à la réflexion afin de débattre des approches et solutions innovantes afin de promouvoir l’emploi et l’entrepreneuriat et renforcer la participation des jeunes aux processus politiques et aux institutions publiques. La dernière journée sera consacrée à la région Moyen Orient et Afrique du Nord, foyer d’une des populations les plus jeunes du monde, avec plus de 100 millions de personnes agées de 15 à 29 ans.

Tout en soulignant le regard nouveau du PNUD sur ce sujet, Mme Bahous a expliqué que les participants représentaient un groupe qui « sait ce que signifie la jeunesse pour le développement. » Les jeunes, a-t-elle ajouté, « peuvent nous montrer quel avenir ils vont créer pour leurs enfants, leurs petits-enfants, et les nombreuses générations à venir. »

Pour plus d'informations, veuillez contacter

À Tunis : Noeman M M AlSayyad, Tél. : (20 2) 2770 2242. E-mail : noeman.alSayyad@undp.org

À New York : Dylan Lowthian, Tél. : +1 (212) 906-5516. E-mail : dylan.lowthian@undp.org

Pour suivre l'évènement sur Twitter : #UNDP4YOUTH