La conversation mondiale sur l’après-2015 se poursuit avec de nouveaux dialogues dans 50 pays

05 mars 2014

imageDes jeunes indonésiens discutent les défis auxquels ils font face durant les Consultations de la Jeunesse organisées par l'UNESCO à Jakarta. ©UNESCO Jakarta

New York — Le Groupe des Nations Unies pour le développement (GNUD) qui réunit 32 fonds et programmes des Nations Unies, dont le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), a annoncé aujourd'hui son intention de lancer des dialogues sur la mise en œuvre de l'agenda de développement post-2015 dans 50 pays.

Les consultations prendront la forme de réunions publiques et de discussions où les conseillers politiques, les représentants de la société civile, les leaders communautaires et les dirigeants du secteur privé discuteront de la meilleure façon de réaliser le prochain programme de développement durable, qui s'appuiera sur le succès des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).

Les dialogues seront complétés par des consultations en ligne hébergées sur la plate-forme the World We Want 2015.

« Nous sommes déterminés à changer la façon dont la diplomatie multilatérale fonctionne en matière de développement », a déclaré Olav Kjorven, Conseiller spécial de l'Administrateur du PNUD pour l’agenda de développement post-2015. « Nous allons continuer à élargir les domaines où les gens seront en mesure de collaborer aux travaux de l'Organisation des Nations Unies. »

Les résultats des dialogues seront présentés aux États membres de l'ONU au cours de leurs négociations sur les Objectifs de développement durable et l'agenda post-2015.

Les dialogues se concentreront sur l'identification de solutions et de stratégies autour des six thématiques suivantes :

  • Adaptation locale de l'agenda de développement post-2015
  • Aide au renforcement des capacités et des institutions
  • Suivi participatif, formes de redevabilité existantes et nouvelles
  • Partenariats avec la société civile et d'autres acteurs 
  • Partenariats avec le secteur privé 
  • Culture et développement
  • « Nous travaillons actuellement en collaboration avec les États membres des Nations Unies et nos collègues de l’ensemble du système des Nations Unies pour identifier les pays qui accueilleront les dialogues sur la mise en œuvre », a ajouté Olav Kjorven. « Nous visons une représentation régionale et thématique équilibrée afin que les résultats soient utiles dans les négociations intergouvernementales à travers lesquelles les États membres de l'ONU s’accorderont sur les Objectifs de développement durable. »

    En 2013, près de deux millions de personnes ont partagé leurs idées au sujet des priorités pour le futur agenda de développement, grâce à une initiative organisée par le Groupe des Nations Unies pour le développement (GNUD) dans 88 pays, et à travers 11 consultations thématiques et une enquête mondiale MY World. Les résultats des ateliers, des interviews et des sondages en ligne et hors ligne sont disponibles dans le rapport « Un million de voix : le monde que nous voulons ».

    Vous pouvez suivre les discussions sur Twitter sous le hashtag #Post2015.

    Pour plus d'informations, veuillez contacter :

    Antje Watermann - antje.watermann@undp.org, +1 646 781 4091