L'Occitane rejoint l'Appel à l’action du secteur privé pour autonomiser les femmes

17 déc. 2013

imageDes noix de karité concassées attendent d’être broyées au Burkina Faso. Photo: PNUD

New York / Manosque -- L’OCCITANE EN PROVENCE, une des principales entreprises de cosmétiques à base de produits naturels, a rejoint l’initiative « Business Call to Action » (« Appel à l’action du secteur privé » ) en lançant un projet environnemental et social visant à promouvoir la production traditionnelle de beurre de karité au Burkina Faso. Le projet a pour objectif d’améliorer les conditions de travail, d’encourager les jeunes femmes à travailler dans l’industrie du beurre de karité, et de réduire l’impact de la fabrication sur l’environnement.

Réputée pour ses produits de luxe réalisés à base d’ingrédients naturels, l’entreprise est active au Burkina Faso depuis que son fondateur, Olivier Baussan, a découvert pour la première fois les propriétés du beurre de karité, au début des années 1980. Depuis lors, L’OCCITANE a continué à renforcer cette solide relation qui met l’accent sur le développement et le commerce équitable avec les communautés locales, et qui s’est sensiblement accélérée et développée depuis le début des années 2000. Aujourd’hui, l’entreprise travaille activement avec des syndicats et des coopératives représentant plus de 15.000 femmes de 10 provinces.

L’engagement de L’OCCITANE envers la région se manifeste notamment par des projets de développement du travail mené à bien à l’heure actuelle auprès des cueilleuses et productrices de beurre de karité. L’entreprise s’attache à préserver les compétences requises pour produire le beurre de karité, tout en réduisant les impacts du processus de production sur l’environnement. L’OCCITANE promeut en outre la professionnalisation du processus classique d’extraction du beurre de karité, afin d’améliorer les conditions de travail des femmes en réduisant les exigences de travail manuel et en préservant leur savoir-faire traditionnel.

« Cet engagement important pris par L’OCCITANE constitue un modèle de chaîne de valeur qui implique les producteurs locaux tout en préservant les compétences traditionnelles et les connaissances liées à la production de beurre de karité », explique Sahba Sobhani, Administrateur intérimaire du programme « Business Call to Action ». « Nous remercions L’OCCITANE de sa participation à cette initiative qui confirme son leadership et son engagement en faveur d’entreprises inclusives et durables », poursuit Sahba Sohbani.

D’ici à 2016, L’OCCITANE prévoit de passer à une production 100% biologique du beurre de karité et de créer une usine de saponification qui permettra aux femmes de produire et de développer de la valeur ajoutée grâce à un projet industriel de fabrication de savon, ainsi que de tirer parti d’opportunités de génération de revenu additionnelles.

« Après 30 années de partenariat avec les femmes du Burkina Faso, notre objectif est d’accentuer les améliorations techniques et environnementales du secteur du karité, tout en préservant les intérêts économiques et sociaux des femmes. L’OCCITANE est honorée de participer à ce réseau d’entreprises de qualité qui travaillent pour développer des affaires selon une démarche gagnant-gagnant », indique Reinold Geiger, Président-Directeur général de L’OCCITANE.

La Fondation L’OCCITANE continuera également d’autonomiser les femmes du Burkina Faso grâce à l’éducation et à l’apprentissage de compétences entrepreneuriales. L’entreprise aide les femmes à améliorer leur taux d’alphabétisation ainsi qu’à créer des activités génératrices de revenu et des petites entreprises grâce à la formation et aux programmes de microcrédit. A ce jour, plus de 9.700 femmes ont bénéficié de ces initiatives.

Pour plus d’informations, veuillez contacter:

BCtA: Karen Newman, karen.newman@undp.org, tél. : +1.212.906-5304

L’OCCITANE: Maud Reboul, mreboul@loccitane.fr