Le programme de développement post-2015 sera le processus mondial le plus inclusif jamais connu

27 juin 2013

Dans une nouvelle vidéo, le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon parle de l’implication de plus de 750 000 habitants de 194 pays dans la formulation d’un nouvel agenda mondial de développement, estimant qu’il s’agit là d’un " effort historique pour un processus historique de formulation des politiques. "

La vidéo met en lumière les efforts entrepris par l’ONU pour apprendre de citoyens du monde entier, à tous les niveaux de la société, quelles sont leurs priorités pour le programme de développement pour l’après-2015. Ces informations seront également utiles aux pays qui s’efforcent, eux aussi, de créer un ensemble de nouvelles cibles pour succéder aux Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) en 2015.

" Des gens du monde entier se sont mobilisés en faveur des OMD, la campagne contre la pauvreté la plus réussie de l’histoire. Nous devons terminer ce que nous avons commencé et relever un ensemble de nouveaux défis relatifs au développement ", a déclaré Ban Ki-moon lors d’une interview pour la vidéo produite par le Programme des Nations Unies pour le développement.

Depuis l’adoption des OMD par tous les États membres des Nations Unies en 2000, le taux mondial d’extrême pauvreté a été réduit de moitié et deux milliards de personnes supplémentaires ont obtenu un accès à une eau potable salubre.

En outre, les taux de mortalité maternelle et infantile ont chuté et un nombre record d’enfants est inscrit à l’école primaire, les filles étant aussi nombreuses que les garçons pour la première fois dans l’histoire. Et nous continuons à combattre des maladies mortelles comme le paludisme, la tuberculose et le sida.

" Le développement est l’affaire des peuples, après tout, a ajouté le Secrétaire général. Leurs aspirations et leurs ambitions doivent guider nos politiques et nos objectifs. Je suis absolument décidé à ce qu’au siège de l’ONU, on entende ce qu’ont à dire un agriculteur en Tanzanie, un étudiant au Viet Nam ou une mère au Honduras. "

Pour que le processus consultatif soit complet et inclusif, l’ONU a lancé une série sans précédent de dialogues nationaux et thématiques, complétée par une initiative mondiale de crowdsourcing à l’aide de médias numériques et de téléphonie mobile, mais aussi de bulletins de vote en papier. Plus de 750 000 habitants de 194 pays ont ainsi pu prendre part à la formulation des prochains objectifs anti-pauvreté.

" Je souhaite que ce soit le processus de développement mondial le plus inclusif que nous ayons jamais connu ", a déclaré M. Ban.

Le rapport " La conversation mondiale sur le développement " reprend les conclusions préliminaires des consultations nationales sur les objectifs prioritaires pour le développement durable.

" Notre objectif est d’autonomiser les populations et de construire des vies meilleures pour tous tout en protégeant notre planète. C’est l’essence même du développement durable ", a conclu le Secrétaire général Ban.

Le Groupe de haut niveau de personnalités éminentes pour le calendrier de développement pour 2015 et au-delà, présidé par la Présidente Ellen Johnson Sirleaf du Liberia, le Président Susilo Bambang Yudhoyono de l’Indonésie, et le Premier ministre David Cameron du Royaume-Uni, a reconnu les contributions de cette conversation mondiale dans son rapport, remis au Secrétaire général Ban le 30 mai 2013.

La vidéo, qui a été rendue publique aujourd’hui, cite les consultations nationales qui se sont déroulées en mai 2013 au Rwanda comme exemple des processus nationaux organisés dans 87 pays.

Contacts médias

Jennifer Stapper, Volontaires des Nations Unies
jennifer.stapper@unv.org
Tel: +49 1 520 152 2181

Stanislav Saling, PNUD
stanislav.saling@undp.org
Tel: +1 646 781 4077
Portable: +1 917 346 1955

Charlotte Scaddan, Département de l'information des Nations Unies
scaddan@un.org
Tel.: 917-367-9378