PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi Bélarus Bélize Bénin

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République du) Congo (République démocratique du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Croatie Cuba Côte d'Ivoire

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Ghana Guatemala Guinée Guinée équatoriale Guinée-Bissau Guyane Géorgie

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libye Libéria L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Nicaragua Niger Nigéria Népal

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Philippines Programme palestinien Pérou

R

Russie (Fédération de) Rwanda République dominicaine

S

Samoa Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie São Tomé-et-Principe Sénégal

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe

L'Administrateur du PNUD à nouveau nommée l'une des 100 femmes les plus puissantes du monde

22 mai 2013

L'Administrateur du PNUD, Helen Clark (à droite), rencontre des femmes entrepreneurs qui bénéficient de l'appui du PNUD en Inde

New York - Forbes Magazine nomme l'Administrateur du PNUD Helen Clark l'une des 100 femmes les plus puissantes au monde pour une neuvième année consécutive, mettant l'accent sur l'égalité des sexes afin de promouvoir une croissance durable et réduire la pauvreté.

« Alors qu’elle entame son second mandat en tant qu’administrateur de la principale agence du système onusien pour le développement, Helen Clark est responsable d’un budget annuel de 5,8 milliards de dollars et dirige 8 000 employés répartis dans 177 pays. Les solutions qu’elle propose pour arriver à une croissance économique durable et à la réduction de la pauvreté comprennent des investissements massifs dans l ‘égalité des sexes et la santé génésique », selon le magazine. « Avant de devenir la première femme à diriger le PNUD en 2009, Mlle Clark a été la première femme à être élue Premier ministre en Nouvelle-Zélande. »

Helen Clark est 21e sur la liste de Forbes, dont les premières places sont occupées par la chancelière allemande Angela Merkel, la présidente du Brésil Dilma Rousseff, la co-présidente de la Fondation Gates Melinda Gates, la Première Dame des États-Unis Michelle Obama, l’ancienne Secrétaire d’État américaine Hillary Clinton et la directrice générale de Facebook Sheryl Sandberg.

En avril, l’Assemblée générale des Nations Unies a confirmé sa nomination par Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies, pour un second mandat à la tête du PNUD. Helen Clark occupe ce poste depuis avril 2009, après avoir servi trois mandats consécutifs en tant que Premier ministre de Nouvelle-Zélande. Elle préside également le Groupe des Nations Unies pour le développement.

« Au cours de mon second mandat, le développement humain durable et l’éradication de la pauvreté resteront au cœur des activités du PNUD », a-t-elle déclaré lorsqu’elle a été reconfirmée à son poste. « Je vais continuer à me consacrer à la réalisation des OMD et accélérer les efforts jusqu’en 2015 et au-delà. Je suis impatiente de réaliser cette vision et de faire du PNUD une organisation encore plus transparente, responsable et performante. »

Dans son édition de mai-juin 2013, le magazine Foreign Policy inclut Helen Clark sur sa carte des 500 personnalités les plus influentes de la planète et l’American University la place parmi les 20 femmes qui sont en train de changer le monde

Contact

Christina LoNigro  christina.lonigro@undp.org, Tel: +1 212 906 5301