Le PNUD et la Corporation islamique internationale de financement du commerce s’unissent pour combattre la pauvreté dans le monde arabe

02 mai 2013

image Dans des régions rurales du Liban, le PNUD a aidé à établir petites coopératives d'entreprises agricoles, dirigées par des femmes.

New York — Le Programme des Nations Unies pour le développement  (PNUD) et la Corporation islamique internationale de financement du commerce (CIFC) de la Banque islamique de développement (BID) ont convenu aujourd’hui de coopérer dans la région des États arabes dans les domaines de la lutte contre la pauvreté et de la création d’emplois.  Le premier effort conjoint est une initiative visant à accroître l’offre d’emplois par le biais de réformes commerciales.
 
« Cette initiative arrive à un moment très intéressant », a noté Rebeca Grynspan, Administratrice associée du PNUD, lors de la manifestation d’aujourd’hui à laquelle participait également M. Waleed Al-Wohaib, Président-directeur général de la Corporation islamique internationale de financement du commerce. « Nous nous trouvons actuellement à un tournant de la conjoncture mondiale : les pays du Sud sont les nouveaux  moteurs de la croissance mondiale et font de rapides progrès dans la lutte contre la pauvreté et la création d’emplois, » a souligné Mme Grynspan.
 
Ainsi que le signale le Rapport sur le développement humain 2013 du PNUD, les pays en développement qui participent aux échanges commerciaux internationaux, y compris avec d’autres économies émergentes, font des progrès rapides sur le double front de la lutte contre la pauvreté et de la création d’emplois.
 
La nouvelle Initiative d’aide au commerce pour les États arabes ouvrira la voie à des réformes commerciales dans les pays du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, en vue d’induire une croissance économique favorable aux pauvres. Nul n’ignore la lutte menée par le monde arabe contre le chômage : les taux de chômage des jeunes se situent aux alentours de 30 % dans certains pays et, à l’échelle régionale, seule une femme sur quatre fait partie de la main-d’œuvre active. Ce que l’on sait moins, c’est combien l’anémie de la croissance actuelle est attribuable aux sous-performances commerciales régionales.
 
« La priorité du PNUD dans la région des États arabes est d’aider les pays à trouver la voie qui les mènera au développement humain durable. À ce titre,  la création d’emplois est peut-être l’étape la plus importante », a dit l’Administratrice assistante Sima Bahous, qui dirige le Bureau régional du Programme pour les États arabes.
 
L’Initiative d’aide au commerce pour les États arabes a été adoptée lors du 3e Sommet arabe pour le développement économique et social, qui a eu lieu le 21 janvier 2013 à Riyad. Elle est financée par la Corporation islamique internationale de financement du commerce, entité appartenant au groupe de la Banque islamique de développement, ainsi que par les Gouvernements de l’Arabie saoudite, du Koweït et de la Suède et par le PNUD.

L’initiative répond à une demande du Groupe arabe de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Elle est le fruit de la collaboration entre la CIFC, le PNUD et des institutions spécialisées des Nations Unies, notamment la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED), l’Organisation internationale du Travail (OIT), l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (UNIDO) et le Centre du commerce international (ITC), et visera l’obtention de résultats spécifiques, notamment dans la cadre de la coopération technique avec la Ligue des États arabes.

Contacts

Au Caire, à Noeman Alsayyad, Tél.: +20 2 2453 5603, noeman.alsayyad@undp.org
À New York, à Megan Cossey, Tél.: +1 212 906 5317, megan.cossey@undp.org