Le PNUD positionne l’approche territoriale au Sommet Africités à Dakar

13 déc. 2012

Au Sommet Africités de Dakar, le PNUD se positionne au cœur des débats post-2015 à travers l’approche territoriale et l’importance du dialogue entre les territoires du Nord et du Sud.

Sénégal - La 6ème édition du Sommet Africités a eu lieu du 04 au 08 décembre 2012, à Dakar, au Sénégal. Plus de 5000 personnes et 500 exposants du continent africain y ont pris part. Tous provenaient de collectivités locales, de la société civile, des associations, du secteur public et privé, des agences de coopération internationale pour ne citer que ceux-là. Le thème retenu cette année a été : « Construire l’Afrique à partir de ses territoires ».

Le PNUD, à travers de son programme ART (Articulation de réseaux territoriaux pour le développement humain durable), a ainsi organisé ses activités autour de l’atelier « L’approche territoriale pour le développement humain durable » en partenariat avec le CMI, le Centre de Marseille pour l’Intégration en Méditerranée et la DAECT, la Délégation pour l’action extérieure des collectivités territoriales du Ministère français des affaires étrangères. Le CMI a pour objectif d’améliorer la convergence des politiques de développement durable et la DAECT fournit son soutien à des projets des collectivités locales ainsi qu’à des réseaux nationaux et régionaux de consultation et de coordination sous forme d’appels à projets.

Plus de 200 hauts responsables et experts dans le domaine de la coopération internationale  et notamment des Ministres Africains, des hauts fonctionnaires du Ministère Français des Affaires Etrangères, du CMI, de la Commission Européenne, du Programme des Nations Unies pour le Développement ainsi que des représentants du Gabon, du Maroc, de la Mauritanie, du Mozambique, de la Tunisie et des partenaires de la coopération décentralisée d’Espagne, de France et d’Italie se sont réunis pour mettre l’approche territoriale et l’importance du dialogue entre les territoires du Nord et du Sud au cœur des débats et ont montré également la nécessité de traduire le débat en une action concrète au niveau local.

C’est ainsi que durant trois jours, l’Initiative ART du PNUD et ses partenaires ont présenté les Lignes Directrices pour la Coopération Internationale des régions de Mauritanie, du Maroc et du Sénégal, les résultats obtenus et les prochaines étapes dans la mise en œuvre des projets dans le cadre de la coopération Sud-Sud et triangulaire entre la Municipalité de Chefchaouen,  Maroc, la Municipalité de Kaédi, Mauritanie et la municipalité de Malaga, Espagne ainsi que  une nombre d’environ 30 personnes ont été formé sur l’utilisation du Manuel pratique ART ISI@MED « Exploiter le potentiel des Technologies de l’Information et de la Communication pour le Développement ».

Par ailleurs, pendant l’atelier « l’approche territoriale pour le développement humain durable », structuré autour de 3 panels, a vu la présence de ministres Africains engagés dans le processus de développement territorial, notamment selon M. Turpin, secrétaire général du ministère de la Décentralisation et des Collectivités locales au Sénégal,  l’approche territoriale contribuera à mettre en œuvre la vision du chef de l’Etat, qui « inscrit la territorialisation des politiques publiques de développement dans les priorités du gouvernement». D’ailleurs, M. Angelo  Baglio,  Chef de l’Unité société civile et autorités locales de l’Union européenne, a souligné l’importance « d’organiser la décentralisation politique et fiscale pour apporter des réponses aux questions liées au développement des territoires ».

L’atelier a traduit les débats en une action concrète au niveau territorial autour des échanges interactifs sur des éléments de bonnes pratiques en matière de développement local durable et de gouvernance locale entre les différents panelistes et participants.

Les discussions ont été fondées sur des expériences qui ont traduit la politique globale en pratique au niveau local et développés dans les cadres d’articulation promus par l’Initiative ART du PNUD en Afrique et sur des thématiques spécifiques telle que ART ISI@MED (Société de l’Information pour la Méditerranée). Il a aussi traduit les débats sur le post-Busan, l’agenda de développement post-2015 des Nations Unies et le développement humain durable, en analysant la valeur ajoutée de l'approche territoriale pour favoriser un développement social et économique inclusif et durable. Enfin, l'atelier a examiné le rôle et les potentialités du continent africain dans la promotion des approches novatrices pour la gouvernance locale, le développement local et le développement humain durable, à travers la coopération décentralisée Sud-Sud et triangulaire.

Rappelons qu’ART est une Initiative de coopération internationale du PNUD qui promeut le développement humain durable au niveau local. L’objectif premier d’ART étant d’autonomiser les territoires et les peuples en vue d’atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement. Afin d’y parvenir, ART déclenche les processus qui améliorent l’articulation entre les niveaux locaux, nationaux et internationaux, promeut une utilisation plus efficace des ressources internes et externes et encourage les partenariats durables entre les territoires et les réseaux mondiaux de coopération au développement.

Contacts

Dakar, Sénégal: Lydie Nzengou, Centre Régional PNUD, lydie.nzengou@undp.org, +221 77 332 1503

Genève, Suisse : Claudia Miccichè, claudia.micciche@undp.org,  +41(0) 22 917 8580