Visite de l’Administrateur en Côte d’Ivoire : accent mis sur le relèvement

17 sept. 2012

image L'Administrateur du PNUD, Helen Clark, et le président de Côte d'Ivoire Alassane Ouattara parlent aux médias après leur rencontre, Abidjan Côte d'Ivoire (Crédit: PNUD)

Abidjan, Côte d’Ivoire — Au cours de sa visite en Côte d’Ivoire, l’Administrateur du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) Helen Clark a mis l’accent sur l’importance des appuis en faveur d’un développement rapide du pays après des années de bouleversements et de conflit.

« Je crois que la Côte d’Ivoire s’est engagée sur la voie du relèvement, a dit l’Administrateur. Il est important que la communauté internationale continue de lui apporter son soutien en faveur de la paix, de la justice et de la réconciliation, du redressement économique et social, et de la bonne gouvernance. »

Mlle Clark a déclaré que le PNUD ainsi que d’autres acteurs des Nations Unies seraient heureux de contribuer à mobiliser des appuis pour un programme de désarmement, démobilisation et réinsertion des ex-combattants, dont on estime le nombre à des dizaines de milliers, aux fins d’assurer l’établissement de la paix et de la stabilité.

En 2011, après l’investiture du président Ouattara, les premières élections parlementaires depuis plus d’une décennie ont eu lieu en Côte d’Ivoire et une nouvelle Assemblée nationale a été mise en place. Helen Clark a rencontré le Président, des ministres clés et le président du Parlement au cours de sa visite.

Elle a s’est également entretenue avec des membres de la Commission Dialogue, vérité et réconciliation, des dirigeants des partis de l’opposition et des représentants d’organisations de femmes et de la société civile, ainsi qu’avec l’équipe de pays des Nations Unies et le personnel du PNUD.

« Les chefs de l’opposition ont déclaré qu’ils reconnaissaient l’autorité du Président et qu’ils respecteraient le verdict des urnes, a dit Mlle Clark.  Ils considèrent, et l’ont dit clairement, que la violence ne peut qu’apporter de nouveau le chaos et qu’un dialogue politique est important pour que la Côte d’Ivoire puisse progresser. »

Mme Clark s’est également rendue à Guiglo, dans l’ouest du pays, région touchée par des conflits récents, où ont été inaugurés le bâtiment rénové de la préfecture et les nouveaux bureaux conjoints des Nations Unies.  Elle a aussi rendu visite à la coopérative de pêche de Port-Bouët, qui grâce au concours du PNUD met en œuvre un programme de création d’emplois pour jeunes, ainsi qu’au nouveau Site du patrimoine mondial de l’UNESCO de Grand-Bassam.

Contact pour les médias :

Christina LoNigro, christina.lonigro@undp.org