La démocratie au Sénégal, une source d'inspiration pour l'Afrique, dit Helen Clark

25 juil. 2012

Dakar/New York:  Lors de sa visite de six jours au Sénégal, l'Administrateur du PNUD a salué les progrès effectués par le pays en faveur du renforcement de sa démocratie. Helen Clark a rencontré le Président Macky Sall, récemment élu, le Premier ministre Abdoul Mbaye, et d'autres hauts fonctionnaires pour discuter de leurs stratégies de développement dans la région.

"Les résultats des élections présidentielles sénégalaises en mars dernier et les premières mesures prises par le Gouvernement du Président Sall montrent bien, non seulement que l’une des plus anciennes démocraties d’Afrique ne veut pas se départir de ses institutions démocratiques, mais aussi qu’elle fait en sorte qu’elles se renforcent", a déclaré Helen Clark lors d'une allocution à la conférence du Bureau régional du PNUD pour l’Afrique. "Ce résultat est important, et pas seulement pour le peuple sénégalais. Il adresse un puissant message à tout le continent et ce faisant, contribue plus largement à l’inviter à réaliser des élections libres et équitables. "

L'élection du Président Macky Sall par une large majorité en mars 2012 a marqué un jalon dans l'histoire politique du pays. Le Sénégal a également franchi une nouvelle étape du processus démocratique en élisant un nombre sans précédent de femmes au Parlement, où elles détiennent maintenant 44,6 pour cent des sièges.

Au cours de la période de campagne électorale précédant les élections présidentielles et législatives, le PNUD a appuyé les leaders féminines dans leur travail avec les partis politiques et les  groupes communautaires afin de promouvoir un processus électoral pacifique.

Le rôle important joué par les femmes dans le processus électoral s’est particulièrement concrétisé à travers la mise en place d'une « Plateforme de Veille ».  Composée de 60 organisations de femmes africaines, cette initiative a mobilisé des milliers de femmes et des centaines de jeunes pour des élections pacifiques, et organisé une veille active et constante pour livrer des messages de paix et réagir rapidement aux signes de violence.

Après leur formation, ces observatrices du Sénégal et d'environ trente autres pays africains, ont été en mesure de surveiller 698 bureaux de vote.

« Ce qui s’est passé ici est d’une importance cruciale pour l’Afrique parce que le continent a besoin de modèles et d’expériences de ce qui
peut être réalisé par les femmes » a dit Helen Clark. «Toutes les actions entreprises pour s’assurer que la société civile et les communautés rappellent aux politiciens leurs attentes est une source d’inspiration ».

Le séjour de l'Administrateur du PNUD au Sénégal a débuté par une visite sur le terrain dans la région de Saint-Louis, au nord du pays, où Helen Clark a rencontré les communautés rurales de Gandon, bénéficiaires d'un projet de réhabilitation de 2000 hectares de mangroves.

Grâce à l'appui du PNUD, du Fonds pour  l'environnement mondial et d'autres partenaires, ce projet a permis à 400 femmes originaires de 5 villages de la région, d'obtenir un revenu quotidien d'environ 10 dollars EU, notamment de la vente d'huîtres – apparues récemment depuis la régénération de la mangrove. Un fonds vert de protection de l'environnement a permis de financer plus de 8870 projets économiques et de toucher plus de 2000 personnes, dont plus de la mopitié des femmes.

Contacts

A Dakar: Maimouna Mills, + 221 77 529 1298; Maimouna.mills@undp.org

Mame Ngoné Sow, +221 77 569 9605; Ngone.sow@undp.org.

A New York: Christina LoNigro, +1 917 607 9446; Christina.loNigro@undp.org